"L'Outre-mer français dans la guerre" (1939-1945) de Gilles RAGACHE (Editions ECONOMICA)

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

"L'Outre-mer français dans la guerre" (1939-1945) de Gilles RAGACHE (Editions ECONOMICA)

Cet ouvrage retrace les événements survenus de 1939 à 1945 dans la France d'Outre-mer dont la Nouvelle-Calédonie (y comprises les Nouvelles-Hébrides qui en dépendaient), la Polynésie Française, Wallis et Futuna. Cet ouvrage est disponible à la librairie Calédo Livres

Cette période complexe est reconstituée à partir d'archives militaires et civiles françaises, mais aussi anglaises et américaines.

"L'Outre-mer français dans la guerre" (1939-1945) de Gilles RAGACHE (Editions ECONOMICA)

Résumé :

Comment la guerre fut-elle vécue dans l’Outre-mer français ? Tous les territoires furent-ils touchés de la même manière par la mobilisation, les combats, les restrictions ou les conséquences du blocus ? Se sont-ils ralliés rapidement ou non à la France libre ? En vérité, rien ne fut simple.

Si les Nouvelles-Hébrides, l’Océanie puis la Nouvelle-Calédonie se sont précocement ralliées à la France libre, l’archipel de Wallis et Futuna est demeuré deux ans sous l’influence de Vichy. Il en fut de même pour la Réunion, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane où eut même lieu un début de « Révolution Nationale » afin d’y répandre l’idéologie « Travail, Famille, Patrie ». Par représailles, un sévère blocus fut appliqué par les Anglais contre tous les territoires fidèles à Vichy. Il s’ensuivit pour les populations diverses pénuries, de multiples restrictions et l’apparition d’un important « marché noir ». En Guadeloupe ou en Martinique, cette époque demeure dans bien des mémoires comme une période sombre ayant suscité la « Dissidence » de certains. Au contraire, les îles du Pacifique virent débarquer des dizaines de milliers de soldats alliés ce qui produisit une brusque abondance matérielle et une forte ingérence américaine dans la gestion des territoires et dans la vie quotidienne des habitants.

Cette situation fut à l’origine d’accrochages, parfois sévères, entre le général de Gaulle et le président Roosevelt. Les divergences entre les deux hommes, commencées dès l’intervention de la France Libre à Saint-Pierre-et-Miquelon en décembre 1941, ne cesseront pas de toute la guerre. Ils s’affronteront à de multiples reprises, y compris à propos de la petite île déserte de Clipperton dont Roosevelt prétendait disposer. L’ingérence américaine fut particulièrement forte aux Antilles où des accords scellés avec l’amiral Robert permirent à celui-ci de se maintenir trois ans au pouvoir.

Une période complexe pour l’Outre-mer français, dont cet ouvrage reconstitue des épisodes peu connus à partir d’archives militaires et civiles françaises, mais aussi anglaises et américaines, ce qui apporte un éclairage nouveau sur le sujet.

L'historien Gilles Ragache est auteur de nombreux ouvrages et articles sur la vie culturelle et la Seconde Guerre mondiale.

Editions Economica

Publié dans Ecrivain calédonien

Commenter cet article