Les 20 ans de l’alliance Champlain Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Les 20 ans de l’alliance Champlain Nouvelle-Calédonie

Les 20 ans de l’alliance Champlain

On n’a pas tous les jours 20 ans c’est pour cela qu’un tel anniversaire se fête et c’est la manifestation à laquelle j’ai assisté ce mardi 28 août dans la salle de lecture de la bibliothèque. Un anniversaire réussi avec orchestre et gâteaux.

À l'origine, l'Alliance Champlain est une association québécoise fondée en 1983.  Les créateurs de l’association l’ont nommée ainsi en l’honneur de l’explorateur français Samuel de Champlain (1567-1635), fondateur de la ville de Québec, en Amérique du Nord. Des Calédoniens, dont la plupart adhère à la Société d'Études Historiques de Nouvelle-Calédonie, s'étaient affiliés à la lointaine association québécoise. Puis l'idée s'est imposée de créer une entité locale appelée Alliance Champlain, Nouvelle-Calédonie. Depuis, l'association québécoise a été rebaptisée Québec dans le Monde.

La soirée a débuté par une rétrospective de 20 ans de littérature québécoise avec l’évocation des grands hommes qui ont permis à la belle province d’exister et de prospérer. Daniel Miroux nous a appris que désormais les québécois ne nous considéraient plus comme des cousins. Le pays est composé de descendants de Français et d’une immigration diverse. De plus le lâche abandon de la France des premiers colons a laissé des traces mais les québécois adorent la France. Le président Miroux a aussi fait le bilan de ses actions et dons à la bibliothèque Bernheim 1000 livres environ, une cinquantaine par an. Soixante-quatre livres ont été offerts cette année. Comme 250 étudiants calédoniens partent se former là-bas chaque année depuis le développement de l’industrie métallurgique, ces livres servent beaucoup aux étudiants pour faire connaissance de cette province avant de partir et au retour pour retrouver un peu ce beau pays.

Le clou de la soirée a été ce beau concert de l’orchestre caledoharmonia avec en final un superbe morceau interprété brillamment, la musique du film de Federico Fellini avec Anthony Quinn, Giulietta Masina en 1954 de Nino Rota « La Strada ». Bon anniversaire à cette association. JP

Qui était Samuel Champlain ?
Samuel de Champlain serait né à Brouage, dans l'ancienne province de Saintonge en France (aujourd'hui Charente-Maritime), entre 1567 et 1580 ; il est mort à Québec (Nouvelle-France, ancienne dénomination du Canada) le 25 décembre 1635.
En 2012, un acte de baptême identifié par le généalogiste Jean-Marie Germe indiquerait que l'explorateur fut baptisé le 13 août 1574, à La Rochelle, dans l'ancienne province d'Aunis.
Champlain est tout à la fois un navigateur, un cartographe, un soldat, un explorateur, un géographe, un commandant et un chroniqueur français.
Après une formation de navigateur en Saintonge (vers 1586-1594), il se fait soldat en Bretagne (1595-1598), puis explorateur des colonies espagnoles d'Amérique (1599-1601), du fleuve Saint-Laurent (1603) ainsi que de l'Acadie (1604-1607) et de la côte atlantique (entre l'actuel Nouveau-Brunswick et Cap Cod). Il est surtout connu pour avoir ensuite fondé la ville de Québec, le 3 juillet 1608. À cette fin, il bénéficie du soutien du roi Henri IV de France, de Pierre Dugua de Mons, de François Gravé, et du chef montagnais Anadabijou.
N'appartenant pas à la noblesse, Champlain agit en tant que subalterne d'un noble désigné par le roi : à Québec, il est « lieutenant du vice-roi de la Nouvelle-France » resté en France, puis à partir de 1629 « commandant en la Nouvelle-France en l’absence » du cardinal de Richelieu. Administrateur local de la ville de Québec jusqu'à sa mort, il ne reçoit jamais le titre officiel de gouverneur de la Nouvelle-France, même s'il en exerce les fonctions. Son acharnement à vouloir implanter une colonie française en Amérique du Nord lui vaut, depuis le milieu du XIXe siècle, le surnom de « Père de la Nouvelle-France ».
Les difficultés rencontrées dans cette entreprise sont nombreuses, et ce n'est qu'à partir des étés 1634 et 1635, dans les dix-huit derniers mois de sa vie, que Champlain voit son rêve de colonisation se concrétiser, avec l'arrivée et l'établissement de quelques dizaines de familles de colons.

Wikipédia

Les 20 ans de l’alliance Champlain Nouvelle-Calédonie
Les 20 ans de l’alliance Champlain Nouvelle-Calédonie
Les 20 ans de l’alliance Champlain Nouvelle-Calédonie
Les 20 ans de l’alliance Champlain Nouvelle-Calédonie
Les 20 ans de l’alliance Champlain Nouvelle-Calédonie

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Commenter cet article

Boudreau 07/06/2016 04:12

Rien de filiatif dans cet acte, ce n'est qu'une hypothèse voir l'article de "Mémoire vive" d'un vrai historien de Champlain membre de le Commission Franco-Québécoise sue les Lieux de Mémoire Communs

http://www.cfqlmc.org/bulletin-memoires-vives/derniere-parution/858

ecrivainducaillou.over-blog.com 07/07/2016 06:55

J'ai déjà eu une remarque à ce sujet. Je valide votre commentaire pour ceux qui sont intéressés par cette information. Cordialement JP

Roupette 09/01/2016 04:24

Non il n'y a pas assez d'éléments filiatifs qui prouveraient que Champlain fut baptisé à La Rochelle, pure hypothèse d'un non universitaire, je partage l'avis de l'historien Eric Thierry qui conteste cette annonce

Au Congrès national de généalogie qui s'est tenu en 2015 au Futuroscope, cette hypothèse de baptême de Champlain n'a pas été confirmée.

ecrivainducaillou.over-blog.com 09/01/2016 05:16

Merci pour l'information. J'espère que l'on tranchera un jour.