Une île de Nouvelle-Calédonie : Ouvéa

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Regardez et vous comprendrez pourquoi la Nouvelle-Calédonie est si attachante.

Ouvéa est l'un des plus beaux atolls du Pacifique, avec sa plage de sable blanc qui s'étend sur 25 km, caressée par une eau limpide et turquoise à vous couper le souffle. Longue de 35 km et large par endroit de moins de 40 mètres, l'île est traversée du nord au sud par une unique route. Les habitants d'Ouvéa puisent leurs origines dans les migrations polynésiennes et mélanésiennes. Le nom même de l'île est le nom polynésien de l'île Wallis (Uvea).
Ouvéa a hérité du surnom d' « île la plus proche du Paradis » dans les années 70, de Katsura Morimura, jeune écrivain japonaise venue séjourner à Ouvéa. Enchantée par le lieu, elle intitula son roman en cours « L'île la plus proche du paradis » et y situa l'action sur l'île.

Ouvéa is one of the most beautiful atolls in the Pacific, with its white sandy beach that stretches for 25 km, caressed by the breathtaking turquoise clear water. The island, 35 km long and in places less than 40 meters wide, is crossed from north to south by a single road. The people of Ouvéa trace their origins in the Polynesian and Melanesian migration. The very name of the island is the Polynesian name of Wallis Island (Ouvéa).
Ouvéa inherited the nickname « île la plus proche du Paradis » (i.e. "the island closest to paradise") in the 70s, from Katsura Morimura, a young Japanese writer who came to visit Ouvéa. Enchanted by the place, she titled the novel she was writing "The island closest to paradise", and had placed the action on the island.

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article