Journal de la société des Océanistes : La référence absolue en matière historique

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Couverture du dernier numéro

Couverture du dernier numéro

Journal de la société des Océanistes n° 138-139 | 2014

Les mises en récit de la mine dans le Pacifique

Vous y trouverez par exemple :

Histoire et histoires. Politique et poétique des récits miniers dans le Pacifique Sud

History and stories. The politics and poetics of mining narratives in the South Pacific

Eddy Banaré et Pierre-Yves Le Meur. Aperçu du début du texte

L’objectif de ce dossier est de mettre en lumière la variété tout comme les points de convergence des questions posées par l’exploitation minière dans le Pacifique, et ce au prisme de la mise en récit de cette activité : comment la mine est-elle racontée ? Par qui, dans quels contextes, à quelles fins et avec quels effets ? Les articles rassemblés ici traitent de ce thème en proposant des analyses et des contextualisations de textes, situations et héritages historiques, ainsi que de productions artistiques qui sont autant de formes narratives portant sur la mine dans la Pacifique. Il s’agit ainsi de donner à voir la variété des expériences humaines de la mine dans cette région à travers la multiplicité des narrations évoquant les discours, les pratiques et les représentations de cet objet et enjeu si particulier.

C’est justement par l’objet que nous entamerons cette introduction, à savoir la mine dans sa matérialité, à la fois comme enclave physique au sein de laquelle s’effectue un...

Référence papier

Eddy Banaré et Pierre-Yves Le Meur, « Histoire et histoires. Politique et poétique des récits miniers dans le Pacifique Sud  », Le Journal de la Société des Océanistes, 138-139 | 2014, 5-22.

Naissance de l’industrie du nickel en Nouvelle-Calédonie et au-delà, à l’interface des trajectoires industrielles, impériales et coloniales (1875-1914)

The rise of the Nickel industry in New Caledonia and beyond, at the interface of industrial, impérial and colonial trajectories (1875-1914)

Yann Bencivengo (résumé)

Le nickel est longtemps demeuré un métal marginal utilisé pour la fabrication d’objets de luxe. L’industrie du nickel démarre avec la découverte des gisements de la Nouvelle-Calédonie en 1875. Elle se développe grâce à la mise au point des aciers au nickel qui a lieu en pleine course aux armements. Dès lors trois récits se mêlent : le récit global d’une branche industrielle qui s’établit à l’échelle mondiale durant les trente années qui précèdent la Première Guerre mondiale, celui des enjeux qu’elle représente pour les grandes firmes, les nations et leurs rivalités impériales, et enfin le récit minier calédonien qui se déploie dans le cadre de la colonisation.

Référence papier

Yann Bencivengo, « Naissance de l’industrie du nickel en Nouvelle-Calédonie et au-delà, à l’interface des trajectoires industrielles, impériales et coloniales (1875-1914) », Le Journal de la Société des Océanistes, 138-139 | 2014, 137-150.

Les métaphores de la séduction dans les journaux des marins français à Tahiti en avril 1768

Anaïs de Haas (Résumé)

Lors du voyage de Bougainville autour du monde, plusieurs marins ont tenu des journaux de bord, qui sont particulièrement prolixes pour décrire l’escale à Tahiti. Pour raconter l’étrange accueil que leur ont fait les Tahitiens, les marins utilisent des métaphores relevant alternativement de la Bible, de la mythologie grecque ou des topos libertins. Cet article propose une analyse de ces différents réseaux métaphoriques, des modalités selon lesquelles ils s’articulent, des phénomènes sémiotiques qui les motivent et de ce qu’ils révèlent sur la pratique gnoséologique bien particulière du « voyage de découverte ».

Référence papier

Anaïs de Haas, « Les métaphores de la séduction dans les journaux des marins français à Tahiti en avril 1768 », Le Journal de la Société des Océanistes, 138-139 | 2014, 175-182.

Compte rendus de lecture

Compte rendu de Kanak. L’art est une parole, de Roger Boulay et Emmanuel Kasarhérou (éds) de Gilles Bounoure

Référence(s) :

Boulay Roger et Emmanuel Kasarhérou (éds), 2013. Kanak. L’art est une parole, Paris-Arles, musée du quai Branly-Actes Sud, 340 p., carte, bibliogr., index, très nombreuses illustrations noir et blanc et couleur.

Référence papier

Gilles Bounoure, « Compte rendu de Kanak. L’art est une parole, de Roger Boulay et Emmanuel Kasarhérou (éds) », Le Journal de la Société des Océanistes, 138-139 | 2014, 272-274.

Journal de la société des Océanistes : La référence absolue en matière historique

Le Journal de la Société des Océanistes (JSO), qui existe depuis les années 1950, a vocation de publier tout article scientifique concernant l'Océanie (au sens large) et plus spécialement ceux relatifs au présent et au passé de ses populations. Le JSO publie deux numéros par an (ou un numéro double) avec l’aide du CNRS et du CNL.

Le journal

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Commenter cet article