« Quatre nuances d’écrit » DES LIVRES ET NOUS au féminin

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

« Quatre nuances d’écrit » DES LIVRES ET NOUS au féminin

Cris a reçu mardi 28 juillet Frédérique Viole, Evelyne André-Guidicci, Sandra Dumeix, Olivia Duchesne pour l’émission littéraire des Livre Et Nous de NC 1 en direct radio avec en Live le trio Shem, Michel Bénébig et Carl Lockett. Une émission à ne pas rater lors de sa rediffusion en télévision car cette émission exclusivement féminine, une première, était d’une grande qualité grâce aux intervenantes et des intermèdes musicaux de niveau international avec Carl Lockett. Il ne faut pas oublier que le trio Bénébig, c’est trois personnes. La moins médiatisée est probablement l’épouse de Michel qui assure vraiment bien comme chanteuse et accompagnée par des musiciens aussi talentueux, c’était le top, un régal.

Les invitées littéraires se sont pliées au feu nourri des questions de Cris. Ci-dessous vous trouverez une petite présentation de ces auteures.

Frédérique Viole : Sur son blog, Ultraviolette, Evelyne André-Guidici en parle avec justesse. Elle fait cette citation à propos de la puissance ou les limites du langage du recueil de nouvelles Narafala. « Est-ce qu’on pouvait faire de jolies phrases avec ce qui était arrivé ? » demande malicieusement l’auteur par le biais de son personnage dans « Et maintenant ? », une nouvelle qui prend appui sur un fait divers abominable. Comment dire ou ne pas dire ? Cette réponse, extraite du texte, traduit parfaitement le style de Frédérique, direct sans fioriture net et précis. Frédérique Viole est avant tout nouvelliste mais a déclaré qu’une nouvelle pourrait l’emporter et devenir un roman.

Evelyne André-Guidici a écrit son premier recueil de poésie édité chez Poiêtês en 2006, ce n’est pas une débutante d’autant qu’elle est professeure de lettres. Après dix années à Poindimié, elle dispense ses cours à Dumbéa-sur-mer. Elle vient de publier un recueil de dix-huit nouvelles. Les Passagers, Leçons de désastre est constitué de courtes histoires de la vie quotidienne en Brousse ou ailleurs. Comme Frédérique Viole, elle a choisi les éditions Ecrire en Océanie pour éditer son livre.

Sandra Dumeix a présenté son premier roman La Poussières des âmes publié aux éditions calédoniennes Humanis, un livre remarquable aux dires de tous ceux qui l’ont lu. Sandra Dumeix, malgré son jeune âge, a une très forte personnalité surement acquise grâce à ses voyages. Engagée dans l’humanitaire et invitée à partager la vie d’une communauté aborigène. Cette expérience de White Mama qui lui a inspiré ce roman. Elle a été beaucoup touchée par les conditions de vie des aborigènes en Australie. Elle en a parlé avec émotion lors de l’émission. Le nombre des suicides d’enfants évoqué a ému le public de la maison Célières.

Olivia Duchesne, un coquelicot sur un rocher comme dans la chanson de Salvatore Adamo dans sa chanson Inch Allah avait l’air d’une libellule discrètement posée entre des femmes de lettres. Olivia Duchesne est surtout connu comme comédienne. Elle est  née à Nouméa, découvre la pratique théâtrale lors de ses études de lettres à l'université de la Nouvelle-Calédonie. Elle poursuit son cursus à Aix-en-Provence, en maîtrise, puis en DEA. Comédienne, metteur en scène et dramaturge.

Olivia Duchesne est l’auteure de quatre pièces créées au Théâtre de l'Île, à Nouméa : Sauve-toi Pinocchio ! en 2009, J’habiterai la nuit, en 2011, Retour de flamme, en 2013, et une pièce pour la jeunesse : Eulalie, la fille au nid d’abeilles dans les cheveux, en 2014. Elle joue fréquemment dans les spectacles qu'elle met en scène à l’exemple de Si ce n'est toi, d’Edward Bond (2009), et Kiwi, de Daniel Danis (2009). Parallèlement, elle rejoint la compagnie Le Bruit des hommes, à La Garde (Var), puis intègre le Conservatoire national de Marseille. En 2009, elle rentre en Nouvelle-Calédonie afin d’y développer, avec Laurent Rossini, la compagnie Cris pour habiter Exils. Olivia Duchesne mène de nombreux ateliers de théâtre destinés à la jeunesse, de l’école primaire à l’université, et organise régulièrement des lectures au Théâtre de l'Île, dans les jardins de la maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie ou à la médiathèque de Rivière-Salée. Elle est ainsi devenue, en quelques années, l'un des auteurs et metteurs en scène qui comptent, ouvrant ainsi de nouveaux horizons au théâtre de Nouvelle-Calédonie.

Elle vient de terminer ses représentations de "La Scaphandrière" de Daniel Danis, au Centre culturel Tjibaou mais elle écrit aussi et elle avait toute sa place dans ce carré d’as au féminin. Elle a publié notamment aux éditions Madrépores: "J'habiterai la nuit". Un monologue de théâtre, son premier ouvrage publié et mis en scène au théâtre de l'île en mars 2011.

« Quatre nuances d’écrit » DES LIVRES ET NOUS au féminin
Des ouvrages des invitées

Des ouvrages des invitées

Publié dans Maison du livre NC

Commenter cet article