Cent affiches pour un centenaire, les affichistes de la Grande Guerre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Cent affiches pour un centenaire, les affichistes de la Grande Guerre

100 affiches pour un Centenaire

Dans le cadre des célébrations du centenaire de la guerre de 1914-1918, la Ville de Nouméa propose une exposition sur l’art et la propagande pendant la Première Guerre mondiale.

Conçue par le musée de la Ville de Nouméa avec l’historienne Sylvette Boubin-Boyer et le collectionneur Pierre Grézard, elle met en lumière une des plus belles collections d’affiches de propagande, appartenant au collectionneur calédonien Pierre Grézard.

L’exposition, labellisée par la Mission du Centenaire de Paris, a déjà été présentée à Paris, Avallon, Lyon et Perth.  Elle sera visible à la Maison Higginson du jeudi 13 août au samedi 21 novembre, avant de repartir en Australie en 2016.

« Commémorer la Grande Guerre ne peut se limiter à la glorification des actes de bravoure des champs de bataille. (…) La présentation de cent affiches originales, trésors de la collection de Pierre Grézard, s’inscrit dans cette dynamique. » Sonia Lagarde, Députée-Maire de Nouméa (extraits du site de la ville de Nouméa)

UN COLLECTIONNEUR

Pierre Grézard a contracté le virus des affiches à 18 ans. Depuis que son père lui a offert une affiche de Poulbot, il en a  acquis 4 500, sur les marchés aux puces et dans les salles de vente, dont certaines très rares. Ses 2 000 affiches sur la Grande Guerre font de lui l’un des principaux collectionneurs français concernant cette période.

Pour retracer le parcours des affichistes et obtenir des informations précises sur leur travail, il a rencontré leurs familles, d’autres collectionneurs, des historiens de la Grande Guerre et des arts graphiques, des conservateurs et des commissaires-priseurs.

Pour faire vivre sa passion et rendre hommage aux artistes du début du 20e siècle, ce collectionneur et dermatologue de Nouméa a mis à la disposition du projet d’exposition une centaine d’affiches originales.

L’AFFICHE DE PROPAGANDE

Au début du XXe siècle, l’affiche a transformé le paysage urbain. Pendant la Première Guerre mondiale, elle devient, sous le contrôle de l’État, une arme de propagande  destinée à remonter le moral des troupes et à solliciter l’aide de la population civile.

Sur le front ou à l’arrière, les affichistes transmettent à la population, dans un style qui leur est propre, le même message patriotique.

Certains comme Jean Droit, Lucien Jonas ou Emile-Victor Prouvé deviendront des affichistes célèbres et nombre des travaux des affichistes de l’époque restent gravés dans la mémoire collective.

Par leur facture et leurs origines diverses, les affiches de propagande montrent la mondialisation de la guerre à chacune de ses étapes et les préoccupations communes aux pays belligérants.

Elles sont diffusées en Europe et dans les empires coloniaux.

100 AFFICHES REGROUPEES EN SIX THEMATIQUES

1. La propagande ou les artistes dans l’effort de guerre : l’impact des affichistes dans le conflit

2. La guerre est déclarée : les premiers mois du conflit

3. Au combat : batailles et des soldats au front

4. Tous mobilisés : l’implication de toute une population

5. Une victoire douloureuse : comment faire face au souvenir de ces années de guerre

6. Un monde à reconstruire 

INFOS PRATIQUES

Exposition du 13 août au 21 novembre 2015

Maison Higginson, 5-7 rue de Sébastopol, centre-ville

Renseignements au musée de la Ville, tél. : 26 28 05

Ouvert de 12h à 18h en continu du mercredi au samedi.

Entrée libre

Lien vers autre article sur le sujet

Cent affiches pour un centenaire, les affichistes de la Grande Guerre

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Commenter cet article