Culture : germination d’une graine de talent à la maison du livre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sandra pendant son témoignage à la maison du livre

Sandra pendant son témoignage à la maison du livre

Rencontre ce mardi 07 juin dans le salon de la maison Célières avec Sandra Desmeuzes Morand, Lauréate 2015 d’une aide à l’écriture avec résidence à la maison du livre. Le public était invité, après le témoignage de Sandra Morand, à débattre autour du parcours, étape par étape, de la naissance d’un projet d’écriture à la finalisation d’un manuscrit.

La lauréate a bénéficié d’une assistance et d’un accompagnement assurés par Virginie Soula Docteur en lettres modernes et spécialisée dans les littératures francophones ainsi que des conseils avisés de Jean-Brice Peirano directeur de la maison du livre.

Cette sympathique réunion s’est faite en présence de mademoiselle Julie Revault coordinatrice des aides à l’écriture, chargée d’action à la direction de la culture de la province Sud.

Le projet de Sandra semble bien avancé et il pourrait bénéficier d’une aide à l’édition l’année prochaine. Sandra, métisse, à la jonction de deux cultures, européenne et kanak, très affectée par le décès de sa mère dans sa jeunesse et les affrontements entre les communautés des années 80, avait besoin de partager ses réflexions, ses joies et ses douleurs. Les extraits lus de son ouvrage en devenir semblent avoir convaincu le public. Sandra Morand à l’étoffe d’une écrivaine. Poindi, c’est par ce surnom qu’on nommait sa mère, intégré dans le titre, est aussi une passerelle avec le plus célèbre de nos écrivains calédoniens et ses fameux contes du même nom. C’est de bon augure.

Julie Revault, Jean-Brice Peirano et Sandra dans le salon de la maison Célières

Julie Revault, Jean-Brice Peirano et Sandra dans le salon de la maison Célières

Publié dans Maison du livre NC

Commenter cet article