La conférence de Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Salle de conférence du musée maritime à Nouméa juin 2016

Salle de conférence du musée maritime à Nouméa juin 2016

La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie au musée maritime ce jeudi 30 juin 2016 a tenu ses promesses.

En décembre 1782, Kôdayû, capitaine du Shinshômaru, navire marchand, quitte Shiroko (au centre du Japon) pour se diriger vers Edo (Tôkyô) mais, au large de la baie de Suruga, le gouvernail du bateau se brise lors d'une tempête. Les 17 membres d'équipage dérivent pendant sept mois pour arriver sur l'île Amchitka (îles Aléoutiennes) appartenant alors à la Russie de Catherine II.

Comment ces naufragés pourront-ils regagner leur pays ? Sur fond de tension entre le Japon et la Russie, le périple de Kôdayû commence...

Yumiko YAMADA docteur en géographie a commencé sa conférence en restituant les lieux de l'incroyable périple de Kôdayû en Russie avec des cartes projetées. Cette histoire est extraordinaire. Ce marin japonais a passé onze ans en Russie. Quand son navire aborde Amchitka, dans les îles Aléoutiennes après sept mois de dérive, ils sont témoins de la révolte des Aléoutes en 1784.

Après que le navire russe, qui était venu les chercher, coule juste devant eux, 25 Russes et 9 compagnons de Kōdayū s'échappent de l'île en construisant un nouveau navire de bois flotté avec des voiles en peau de loutre pour ne pas mourir de froid ou de scorbut. Ils naviguent pendant un mois et demi. Dans un premier temps, les officiels russes de Kamchatka ne peuvent pas croire qu'ils ont navigué d'Amchitka au Kamtchatka dans un « bateau fait à la main ». Les japonais pensaient que les Russes allaient les ramener au Japon mais ils se retrouvent en Sibérie.

Au Kamchatka, Kōdayū rencontre Barthélemy de Lesseps, un diplomate français. Un des rares survivants de l'expédition de La Pérouse (1785-1788) qui avait été débarqué au Kamtchatka. Lesseps mentionne les passagers clandestins japonais et leur chef dans son livre, Journal historique du voyage de M. de Lesseps publié en 1790. Yumiko Yamada a précisé après une question d'une personne du public que Kōdayū n’avait pas trop gardé de souvenir du Français, ils ne se sont rencontrés que pendant trois jours. De plus, pour lui, tous les Blancs étaient identiques.

Kôdayû n’avait de cesse que de vouloir retourner au Japon, Il rencontrera Catherine II et mettra 11 ans pour y parvenir, ils n’étaient plus que deux. Il avait déjà 65 ans et vivra jusqu’à 76 ans.

Plus avec un livre :

De tous les grands romans d'Inoué, c'est l'un des plus ouvertement " aventureux " - non le moins désabusé : le fait de savoir, dès la préface de l'auteur, que ces Rêves de Russie ne font que raconter une histoire parfaitement authentique ne console en rien, bien au contraire, la tristesse qui nous tient à l'instant de refermer le livre. A la fin du XVIIIe siècle, Daikokuya Kôdayû, capitaine du Shinshômaru, poussé par les vents vers le nord avec ses compagnons, fait naufrage aux abords d'une île située juste au sud du détroit de Béring. La moitié des survivants périt faute de pouvoir s'habituer au terrible climat. Les autres apprennent à vivre en imitant les sauvages de l'endroit et en se liant à quelques Russes explorant les parages, dont ils apprennent la langue et les coutumes. Les aventures du brave Kôdayû ne font que commencer... On le suit ensuite jusqu'aux rivages de la Sibérie, qu'il atteint à bord d'une embarcation de fortune ; puis jusqu'à Irkoutsk où l'un de ses compagnons, amputé après avoir eu une jambe gelée, se convertit à la religion orthodoxe ; et de là à Saint-Pétersbourg où il est reçu par la Grande Catherine en personne, avant d'être autorisé à regagner, après mille tribulations, son lointain archipel. Terrible retour où l'attendent l'incompréhension des siens, leur suspicion... et une solitude pire encore que l'exil. Inoué signe, avec ces aventures d'un Ulysse nippon - un Ulysse puni -, l'un de ses livres les plus amers... mais non le moins bouleversant.

La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie
La conférence de  Yumiko YAMADA sur l'incroyable périple de Kôdayû en Russie

Publié dans Divers

Commenter cet article