Phare Amédée, 150 ans d'éclats

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos JP du 07 août 2016
Photos JP du 07 août 2016

Photos JP du 07 août 2016

Six ans après la prise de possession par la France, la Nouvelle-Calédonie souffre d’une absence de signalisation qui empêche le développement du trafic maritime. En 1861, la Commission des phares à Paris décide donc d’y ériger un phare… tout en fer ! Le choix de sa localisation se porte sur l’îlot Amédée, proche de la passe de Boulari qui présente l’avantage d’être plus facile à franchir pour les navires d’Etat et de commerces. Sa construction, dirigée par Léonce Reynaud, architecte de renom, démarre en juillet 1861… à Paris ! Une fois construit, le phare est alors démonté afin d’être acheminé en Nouvelle-Calédonie en 1864, après 5 mois de navigation à bord de l’Emile Pereire. Le phare Amédée arrive à Port-de-France (aujourd'hui Nouméa)… en pièces détachées! Le chantier de reconstruction sur l’îlot mené tambour battant par Stanislas Bertin, ingénieur colonial, peut ainsi commencer….Et c’est à Madame Guillain, épouse du gouverneur de Nouvelle-Calédonie que revient l’honneur d’allumer pour la première fois l’optique du phare Amédée, le 15 novembre 1865 !

Une livre sur le Phare Amédée

LE PHARE AMEDEE : LUMIERE DE PARIS ET DE NOUVELLE-CALEDONIE Co-édité par le Musée Maritime de Nouvelle-Calédonie et Point de Vues.

Après avoir obtenu le grand prix du salon international du livre insulaire d'Ouessant, puis le Grand prix des Nickels de l'initiative, le livre Phare Amédée a été médaillé par l'Académie de Marine de Paris.

Dossier de Presse du livre :

Valérie Vattier, directrice du Musée Maritime de Nouvelle-Calédonie, et Vincent Guigueno, historien, nous proposent une visite guidée du lieu emblématique de Nouvelle-Calédonie le Phare Amédée. Cette tour métallique de 45 mètres de haut est considérée comme le deuxième plus haut phare de ce type au monde. Découvrez l'histoire de son implantation à l'autre bout du monde. Imaginé, construit, assemblé à Paris, le phare est démonté et transporté en pièces détachées en Nouvelle-Calédonie. La tour est alors remontée tel un "Meccano" sur un îlot de la barrière de corail qui protège le lagon. C'est une invitation à un voyage au XIXè siècle, siècle où l'architecture métallique s'épanouit, les ingénieurs-architectes ont l'ambition d'embrasser le progrès des sciences et des techniques, les constructions des phares se multiplient sur toutes les mers du monde. Considéré comme une prouesse technique, la maquette et les plans sont présentés à l'exposition universelle de Londres en 1862.Phare d'exception, de par son incroyable histoire, son site et son architecture, le phare Amédée a été source de très nombreux documents d'archives parfois inédits, lettres, cartes, plans, photographies dont cette publication s'est largement nourrie.

Ce livre est en vente dans les librairies et à l'annexe du Musée Maritime de Nouvelle-Calédonie située au 42 av James Cook, dans la zone portuaire de Nouville. Pour plus de renseignements contacter le (687) 28-68-21.

Couverture du livre et des photos de JP sortie au phare dimanche 07 août 2016
Couverture du livre et des photos de JP sortie au phare dimanche 07 août 2016
Couverture du livre et des photos de JP sortie au phare dimanche 07 août 2016
Couverture du livre et des photos de JP sortie au phare dimanche 07 août 2016

Couverture du livre et des photos de JP sortie au phare dimanche 07 août 2016

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Commenter cet article