Voyage au centre de la bibliothèque Bernheim pour le mois du patrimoine

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Marguerite responsable du patrimoine et des livres (JP)
Marguerite responsable du patrimoine et des livres (JP)

Marguerite responsable du patrimoine et des livres (JP)

Dans le cadre du mois du patrimoine, la bibliothèque Bernheim a invité cette année les visiteurs à : Un "VOYAGE AU CENTRE DE LA BIBLIOTHEQUE BERNHEIM", ce samedi 17 septembre. Marguerite Baret responsable du secteur patrimoine était le guide érudit de ce parcours dans les coulisses de la vénérable bibliothèque.

Sur le thème « Le patrimoine qui fait rêver », Marguerite a fait découvrir au public nombreux, par petits groupes, les réserves où sont gardés les trésors patrimoniaux écrits calédoniens, un fond de 13 000 livres sur la Calédonie sans compter les ouvrages de l’extérieur. Les visiteurs ont pu découvrir un fond impressionnant, le fond Lenormand, une acquisition récente. Un voyage rare dans la caverne d'Ali Baba littéraire et historique. Cette caverne est un entrepôt presque frigorifique puisque pour conserver le papier des critères stricts sont à respecter comme 20 °C et un taux d’humidité inférieur à 60 %. Cette collection, que l’on ne peut toucher qu’avec les yeux, contient des trésors d’une valeur « inestimée », avec des lettres d’auteurs célèbres ou de communards comme Louise Michel. Une partie de cette collection sera numérisée prochainement. Actuellement les journaux calédoniens jusqu’en 1999 le sont.

Bibliothèque Bernheim − Texte : L.Talbi

La bibliothèque Bernheim fut inaugurée en 1905, sous une charpente métallique due à Gustave Eiffel

Le bâtiment de la bibliothèque Bernheim a été construit à Paris, tout spécialement pour l’Exposition Universelle de 1900, pour accueillir le pavillon de la Nouvelle-Calédonie. Cet événement était pour la France l’occasion de montrer au monde l’étendue de son patrimoine colonial et de son rayonnement culturel. Cet édifice est conçu par l’architecte Bley et sa charpente métallique est l’œuvre de Gustave Eiffel.

A cette même période, la Nouvelle-Calédonie ne dispose toujours pas de bibliothèque publique. C'est un don effectué par Lucien Bernheim en 1901 qui débloque la situation. Effectivement, cet homme cultivé et proche du gouverneur Feillet, exprime à ce dernier sa volonté de voir le pavillon de l’Exposition Universelle rejoindre la Nouvelle-Calédonie, afin d’accueillir une bibliothèque publique. Ainsi, il fait don de 100 000 F à la Colonie pour concrétiser ce projet. Dès lors, le pavillon est démonté puis envoyé à Nouméa. Le bâtiment est remonté en centre-ville et ouvre ses portes en 1905 sous l’appellation de « bibliothèque-musée ». A l’époque, les principaux ouvrages disponibles proviennent de la collection personnelle du gouverneur de la Richerie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les collections de la bibliothèque sont déplacées et le bâtiment accueille une section du Quartier Général de l’armée américaine. En 1972, avec la création du Musée Territorial, le bâtiment est exclusivement dédié à la lecture.

Aujourd’hui, la bibliothèque Bernheim est un établissement public de la Nouvelle-Calédonie dont une des missions est de développer la lecture publique sur l’ensemble du territoire.

Classé au titre des monuments historiques par arrêté n° 353-2006/PS  en date du 24 avril 2006.

Crédit photo d’archive : Coll. MDV

La bibliothèque avant et ce samedi 17 septembre photo JP
La bibliothèque avant et ce samedi 17 septembre photo JP

La bibliothèque avant et ce samedi 17 septembre photo JP

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Commenter cet article