Patricia Grace en Nouvelle-Calédonie pour le Silo 2016

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Son dernier livre aux éditions Vent des Îles et l'Auteur en Polynésie (photo Tahiti Presse)
Son dernier livre aux éditions Vent des Îles et l'Auteur en Polynésie (photo Tahiti Presse)

Son dernier livre aux éditions Vent des Îles et l'Auteur en Polynésie (photo Tahiti Presse)

Patricia Grace est annoncée comme la grosse pointure des invités extérieurs de ce SILO. Comment pourrait-il en être autrement. C'est impossible de faire l’inventaire de sa bibliographie. J’ai essayé et j’ai abandonné tellement sa production littéraire est abondante. Vous trouverez, néanmoins, quelques uns de ses livres en images à la suite de cet article. JP

 

NB : Patricia Grace est lauréate du Prix Neustadt (dit « petit Nobel »). Elle sera l’une des invités du prochain « Des Livres et Nous », en direct du centre culturel Jean-Marie Tjibaou demain. JP

Extrait d’un article de Tahiti Presse de juillet 2016

Immersion littéraire au cœur de la Nouvelle-Zélande contemporaine

Faisant figure de pionnière dans la littérature maorie, grande romancière de fiction, l’écrivain Patricia Grace rend hommage au célèbre poète maori Hone Tuwhare dans ce recueil de nouvelles, Des petits trous dans le silence. Présentant une multiplicité de voix maories, sous les nombreux aspects de leur quotidien, elle a ici choisit un thème pour le moins mélancolique : la solitude, et le silence qui l’accompagne.

Une première publication de la version française de ce recueil de 21 nouvelles, (après une publication originale en 2006 en Nouvelle-Zélande) permet une nouvelle fois de savourer le style plutôt direct, mais raffiné de Patricia Grace. Le choix du format "nouvelles" (entre 2 à 22 pages), courant chez l'auteur, met d'autant plus en avant sa maîtrise littéraire bilingue.

Avec une plume parfois dure, toujours authentique, Patricia Grace apporte des témoignages sur les liens qui unissent les hommes sur la terre de Aotearoa, sur les émotions qui guident chaque rencontre. Dans Ligne à ligne par exemple, les personnages sont confrontés à l’isolement social, le repli sur soi, la mélancolie, la frustration... Comme cette veuve d’un certain âge, au quotidien nostalgique, solitaire dans sa routine domestique. Jusqu’à ce que des étoiles viennent se déverser dans sa chambre à l’aube d’une belle journée.

D’autres ont la chance de vivre mieux lotis : même dans un cadre simplifié au strict minimum, les menus plaisirs sont pourtant biens présents et d’autant plus forts. Ces expériences de vie invitent au partage, au désenclavement des individus, à la recherche d’un entourage de confiance, emphatique et altruiste. Dans La petite rue, Sandwich grillé et autres nouvelles sur le banc, une femme (que l’on retrouve dans plusieurs nouvelles), seule, assise sur un banc à l’angle d’une petite rue, observe les passants. Elle écoute les bribes de conversations de-ci, de-là. Mais surtout, elle est témoin de retrouvailles émouvantes qui (lui) apportent du baume au cœur... Suite

Patricia Grace est romancière et nouvelliste, elle est l’une des voix contemporaines les plus respectées de la Nouvelle-Zélande. Elle fut, dans les années 70, l’une des instigatrices du débat idéologique qui anima l’arène politique, artistique et littéraire de son pays. Accompagnée d’artistes et d’écrivains, elle revendiqua à cette époque le caractère légitime et nécessaire de l’empreinte créatrice maorie au sein d’une littérature nationale émergente. Elle signa « Waiariki » en 1975, ouvrage qui fit date puisqu’il marquait la toute première publication par une femme d’origine maorie d’un recueil de nouvelles. Sans nostalgie ni sentimentalisme, elle s’attache à brosser le portrait d’une grande variété de personnages fictifs issus d’une société qu’elle connaît de façon intime et dont la langue et la culture furent longtemps ignorées. Patricia Grace décroche le Prix Neustadt, que l’on surnomme le petit Nobel… Reconnaissance internationale pour cette écrivaine maorie, fer de lance des littératures du Pacifique. (Source vent des îles)

Les traductrices Jean Anderson, France Grenaudier-Klijn & Anne Magnan-Park sont universitaires, elles enseignent respectivement à Wellington (Nouvelle-Zélande), Palmerston North (Nouvelle-Zélande) et dans l’Indiana (Etats-Unis).

PARUTION AU VENT DES ILES

Les Enfants de Ngarua Mutuwhenua. La lune dort. Le Bataillon maori. Les Yeux volés. Électrique cité. Des petits trous dans le silence

Patricia Grace en Nouvelle-Calédonie pour le Silo 2016
Patricia Grace en Nouvelle-Calédonie pour le Silo 2016
Patricia Grace en Nouvelle-Calédonie pour le Silo 2016
Patricia Grace en Nouvelle-Calédonie pour le Silo 2016

Patricia Grace DCNZM - 2016 Te Waka Toi Awards une vidéo très récente ajoutée le 11 sept. 2016

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Commenter cet article