Pito Mā 11 Radio Cocotier de Gotz, Marotea

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Pito Mā 11 Radio Cocotier de Gotz, Marotea

De la BD 100% tahitienne de l’éditeur Au vent des îles, 2016

Déjà le onzième album des aventures de Pito Ma. Clins d’œil humoristiques sur la vie polynésienne, avec comme fil conducteur de cet album, les ragots qui nourrissent le quotidien des îles …

GOTZ

Gotz est né en 1964. Artiste peintre, il a abordé toutes les formes d’expression plastique avant de se consacrer à son art : la peinture. Il vit depuis 1991 à Tahiti, sur l’île de Moorea au milieu de l’exubérante végétation d’une vallée où est installé son atelier. Illustrateur, il est l’auteur des planches de « Pito ma », une bande dessinée dans laquelle il croque la vie polynésienne avec humour. Gotz a également réalisé plusieurs ouvrages sur le tatouage polynésien, un sujet qui le passionne. C’est avec gourmandise que, tout môme, Gotz dévorait les histoires de Spirou, Gaston Lagaffe et Astérix… Il en recopiait avec soin les personnages et les décors, s’en inspirant pour créer de petites histoires. Il a travaillé seul sur les cinq premiers albums, il s’est adjoint les services d’un scénariste depuis quelques temps. Toerau sur les épisodes 6 à 8, et Marotea parolier et chroniqueur radio depuis le N°9. «J’avais besoin de me renouveler. Je commençais à être en décalage avec l’ambiance générale de Papeete » explique Gotz qui vit souvent reclus dans sa vallée de Moorea dans un article du 16 septembre 2014 dans Tahiti Infos. Grâce à l’arrivée de scénaristes certains points de vue changent et la famille Pito Ma s’enrichit de nouveaux personnages. Le club des cinq camarades du début est devenu une brochette d’une douzaine de figures.

Autre BD illustré par Gotz L’ALLIANCE MA’OHI chez le même éditeur

Le peuple Pacifique vit en parfaite harmonie sur le grand continent Hawaiki Nui jusqu’à l’arrivée de ce grand navire inconnu. À son bord, le terrible Byron se révèle être un tyran sanguinaire assoiffé de pouvoir.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Commenter cet article