L’écrivain de Yannick Jan, un roman de 2016

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L’écrivain de Yannick Jan, un roman de 2016

Jardin secret publié par Noir au Blanc éditions

Après avoir connu un succès fulgurant avec son premier roman, puis publié un deuxième titre moins bien reçu par la critique, Frédéric peine à trouver l’inspiration qui lui permettrait de renouer avec cette gloire étourdissante. Les addictions qui ont tué son père et son grand-père doivent-elles être une fatalité dans sa vie ? L’amour de son épouse, la naissance de sa petite fille, suffiront-ils pour exorciser ces vieux démons ?

Cet ouvrage est vendu 1 530 XPF / 12.82€ avec les -15% pour les fêtes 1 800 XPF / 15.08€ voir sur Pacific Book’in

L’auteur touche du doigt les états jubilatoires que provoque la gloire, la déchéance se mêlant à la panne de créativité. Il pose le problème de l’image de soi, de la victimisation et du regard des autres. Et si nous étions les acteurs de notre vie, que l’imagination soit le remède absolu ? Jusqu’à la dernière ligne, le lecteur accompagne l’écrivain entre monde rêvé et réalité, ressentant avec lui toutes les émotions à fleur de peau.

Yannick Jan est né en 1973 et arrive en 1985 en Nouvelle-Calédonie. Du 15e arrondissement de Paris au collège de Rivière Salée, le choc culturel est riche !

Musicien depuis l’enfance, c'est vers l'écriture, l'une de ses premières passions, qu'il se tourne désormais.

Fan d'héroïc fantasy, il a écrit plusieurs manuscrits dans ce genre. C'est pourtant un premier roman psychologique qu'il publie aujourd'hui.

« L’écrivain » évoque la gloire et la déchéance d'un homme qui tente de repousser ses démons et interroge l'atavisme dans les choix de vie. Ce premier roman pose la question du regard de l’autre, de la victimisation et de l’image de soi. Il aborde le pouvoir du mental et de la pensée illusoire poussant les personnages à leur paroxysme. Il propose aux lecteurs un voyage temporel et intemporel, géographique, marqué par des scènes de vies où les émotions s’expriment jusqu’à l’excès.

Message de mon ami Nicolas Kurtovitch aux amoureux de la littérature calédonienne :

« Pour un cadeau de Noël (ou un cadeau tout court) Profitez de la réduction de 15% chez les libraires de la place pour la littérature calédonienne ! Merci à tous et bonnes fêtes !

N'hésitez pas à partager !!! »

 

Publié dans Ecrivain calédonien

Commenter cet article