Toi pays d'Anne Bihan

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

parution , 2016

 

Les Petites Allées

Poésie

Un poème émouvant sur les liens entre la terre de Nouvelle-Calédonie et une étrangère qui n’en est vraiment plus une. Texte publié à l’occasion du Salon du livre océanien de Rochefort de 2016.

 

Anne Bihan : biographie

Née en Bretagne, Anne Bihan s'envole pour la Nouvelle Calédonie un jour de mai 1989. Sa vie et son œuvre sont depuis profondément traversées par cet archipel d'Océanie dont elle partage durablement le destin.

Poète et dramaturge, auteure d'un court roman Miroirs d'îles, de nouvelles et d'essais divers, notamment sur les écritures océaniennes et les questions de genre, elle a été lauréate en 2003 d'une bourse du Centre National du Livre pour son parcours d'écriture théâtrale, et invitée de la Comédie Française en 2006 dans le cadre de la semaine de l'Océanie. Une dizaine de ses pièces ont été crées en scène, en Bretagne et en Océanie.

Invitée du Festival franco-anglais de poésie à Melbourne (Australie) en 2008, elle est régulièrement publiée en revue (La Traductière ; Sillages d'Océanie ; l'Archipel des lettres ; Episodes Nouvelle-Calédonie ; Litterama'ohi ; Le Mâche-Laurier ; Carnavalesques ; etc..).

En 2009, sa nouvelle Trois fragments d'épiphanie a paru dans Au nom de la fragilité : des mots d'écrivains, recueil collectif publié aux Éditions Érès sous la direction de Charles Gardou, avec le soutien de Tahar Ben Jelloun.

Les Éditions Bruno Doucey ont publié d’elle fin 2011 un recueil, Ton ventre est l'océan qui lui a valu d’être lauréate du prix de poésie Camille Lemercier d’Erm ; elle est également présente dans Nouvelles calédoniennes, aux éditions Vents d’ailleurs.

De janvier à avril 2013, elle a été accueillie en résidence d’écriture au sémaphore du Créac’h sur l’île d’Ouessant.

Ci-dessous une vidéo pour en savoir plus sur cette auteure

Ajoutée le 1 juin 2013 Dramaturge et critique, l'auteure Anne Bihan répond aux 5 Questions pour Île en île. Entretien réalisé par Thomas C. Spear à Nouméa le 28 août 2009.

Publié dans Poésie

Commenter cet article