LA FILLE QUI COURT COMME LE VENT LES 6, 7, 8 ET 9 AVRIL AU CENTRE D’ART

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

LA FILLE QUI COURT COMME LE VENT LES 6, 7, 8 ET 9 AVRIL AU CENTRE D’ART

Le centre d’Art de la Ville de Nouméa accueille le spectacle de théâtre visuel et poétique La fille qui court comme le vent présenté par Marie M.

SPECTACLE THEÂTRAL SUR L’HISTOIRE DE SADAKO SASAKI,

JEUNE JAPONAISE DEVENUE SYMBOLE DE PAIX

Gabrielle, botaniste passionnée, fait une étrange découverte dans le maquis minier : une plante en voie d’apparition. Cette plante extraordinaire, la mènera pas à pas jusqu’aux berges du fleuve Ota, au Japon. Gabrielle rencontrera Sadako Sasaki, une fillette atteinte du « mal de la bombe » qui lui demandera de prendre le relais de son message de paix.

Marie M. a écrit le texte de la pièce, l’a mis en scène et l’interprète.

Elle avait envie de parler d’espoir et de paix à travers un spectacle théâtral qui met en scène l’histoire de Sadako Sasaki, une jeune fille japonaise devenue symbole de paix.

Elle a situé l’action de cette fiction en Nouvelle-Calédonie, dans le maquis minier, car elle voulait à la fois transposer son amour pour sa terre natale et rapprocher cette fillette des enfants d’ici, pour dire à quel point le désir de paix est universel.

Marie M a créé cette pièce dans le désir de toucher, de livrer une histoire sensible, de dire : « oui, le monde va mal, mais il faut garder espoir et avancer ».

Conseillère artistique : Marcela Pizzaro

Conseillère et coaching marionnette : Emilie Féron

Montage voix off : Pierre Hoaro - MARIE M.

Marie M est une artiste pluridisciplinaire (arts plastiques et arts dramatiques).

Artiste peintre autodidacte, elle expose régulièrement dans des galeries et des lieux publics à Nouméa depuis 2002 et participe également à des expositions collectives en France depuis 2007.

Formée aux Ateliers théâtre de Nouméa de 1993 à 1996, elle a suivi régulièrement les formations développant différentes pratiques (jeu, texte, écriture) proposées aux professionnels du territoire par des compagnies métropolitaines dans des structures culturelles locales comme le Théâtre de l’Île.

Elle a joué dans différentes pièces montées par des compagnies locales.

De 2004 à 2007, elle coécrit et met en scène une trilogie (Désirs de femmes) mêlant théâtre et chant.

Sa pratique de l’écriture théâtrale s’est concrétisée par une résidence à Saint-Brieuc en 2010 initiée par Roland Fichet, directeur artistique du théâtre de la Folle Pensée.

Elle a également créé des spectacles pour enfants : Marie Tambouille, la marchande d’histoires à partir d’albums jeunesse, Sakamo pour les tout-petits et Les aventures de Kancil, des contes indonésiens, un héritage maternel qu’elle souhaite partager avec le public.

Elle anime régulièrement des ateliers de contes, d’arts plastiques et d’origami dans différents lieux culturels du territoire.

Sa dernière création La fille qui court comme le vent est un objet théâtral alliant les différentes disciplines qu’elle pratique. Une séance en avant-première a été offerte au public à la médiathèque de Rivière-Salée en 2016.

INFOS PRATIQUES

Centre d’Art. 6, boulevard Extérieur, Faubourg-Blanchot.

6 et 8 avril à 14h et 18h, 7 et 9 avril à 18h

Durée : 45 min. À partir de 8 ans

Plein tarif : 1 500 F. Tarif réduit : 1 000 F. Tarif Pass : 800 F.

Nouveaux horaires de billetterie :

La billetterie est ouverte sur place du mardi au vendredi de 11h30 à 16h30 et 1h avant le début de la représentation.

Renseignements au 25 07 54, pas de réservation par téléphone.

Nouveau : possibilité d’acheter les places en ligne sur tickets.nc.

Photos du spectacle du site Facebook de Marie M
Photos du spectacle du site Facebook de Marie M

Photos du spectacle du site Facebook de Marie M

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article