Françoise Nyssen, une battante humaniste au ministère de la Culture

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Françoise Nyssen, chez elle, à Arles, au côté de Sam Stourdze, le futur directeur de l'autre vedette culturelle locale, les Rencontres de la photographie. Nulle doute que la nouvelle ministre de la Culture la défendra autant que les livres. MaxPPP/PHOTOPQR/LA PROVENCE

Françoise Nyssen, chez elle, à Arles, au côté de Sam Stourdze, le futur directeur de l'autre vedette culturelle locale, les Rencontres de la photographie. Nulle doute que la nouvelle ministre de la Culture la défendra autant que les livres. MaxPPP/PHOTOPQR/LA PROVENCE

Extrait d’un article de Alexis Lacroix, publié le 17/05/2017 dans l’Express

La nouvelle ministre de la Culture est une figure singulière de la vie littéraire française, pédégère d'Actes Sud et engagée pour le livre. Françoise Nyssen, portrait.

Il faut toujours se méfier des rumeurs. Tandis que la ville bruissait de la nomination imminente rue de Valois de l'académicien Erik Orsenna, les artisans du premier gouvernement Macron-Philippe mitonnaient une surprise. Et de taille : confier le poste très envié -mais aussi très délicat- de protecteur des arts et des lettres à une autre figure influente de la scène littéraire hexagonale, l'éditrice Françoise Nyssen, PDG des éditions Actes Sud.

Un hasard ? La ministre, qui a notamment accroché à son tableau de chasse les traductions de la série Millénium, de Stieg Larsson, est à la fois liée à un territoire -les Bouches-du-Rhône- et peu avide de mondanités parisiennes.

L'un des plus gros succès des éditions Actes Sud, la maison de Françoise Nyssen: les Millénium de Stieg Larsson... puis David Lagercrantz. 

Françoise Nyssen: à elle seule, une référence d'excellence et un tempérament singulier. Hors modes. D'aucuns diraient "hors-milieu". En tout cas, à côté, ou à l'écart, de la "bulle" mondano-médiatique. Et, surtout, attachée à la dimension intuitive de son métier.

Une enfant du livre

Née en 1951, fille d'Hubert Nyssen, qui a créé les éditions Actes Sud, à Arles, en 1978, la nouvelle ministre de la Culture est une enfant du livre comme il y a des enfants de la balle. "Françoise a été entièrement façonné par les livres. En un certain sens, elle leur doit tout", glisse, admiratif, un ami de longue date.

Oui, presque tout. Après son détour par la biochimie et une agrégation scientifique, Françoise Nyssen se perfectionne à l'Institut supérieur d'urbanisme et de rénovation urbaine (Belgique) de 1975 à 1978, avant de rejoindre la direction de l'Architecture du ministère belge de l'Environnement et du cadre de vie. C'est au cours de l'année 1980 qu'elle est rattrapée par la passion familiale et rejoint le seul univers qui la passionne vraiment, celui de l'édition… Suite

Publié dans Divers

Commenter cet article