Ismet et Nicolas Kurtovitch présenteront leurs pièces de théâtre le mercredi 17 mai à 18h.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Ismet et Nicolas Kurtovitch présenteront leurs pièces de théâtre le mercredi 17 mai à 18h.
Ismet et Nicolas Kurtovitch présenteront leurs pièces de théâtre le mercredi 17 mai à 18h.

Pastorale calédonienne

Ces deux pièces abordent avec discrétion et subtilité un sujet qui appartient désormais à l’histoire : les Évènements de Nouvelle-Calédonie durant les années quatre-vingt. Dans Pastorale calédonienne, un Roméo « caldoche », une Juliette « kanak » composent avec humour, poésie et pas mal de fantaisie un duo moderne et tragique.

Monologue pour Richard, texte original et désabusé, revient sur la vie d’un homme que les Évènements ont rendu aveugle.

Il peut arriver qu’un détour par la fiction ramène encore plus surement à la réalité, telle est l’ambition réussie de ces deux situations.

La balançoire

Ils sont là, collés à la mangrove. Manuel, Moueaou, Théo, Jérémie et Camille. Et Léa. Des jeunes hommes et des jeunes femmes unis dans l’adversité, soudés dans la précarité. Leur amie malade a décidé de choisir sa fin, en dépit de la médecine, en dépit de sa famille. Alors ils l’aident avec leurs moyens, leur amour, leur sens de la dignité humaine. Mais la confrontation avec le monde extérieur s’avère violent quand les forces se déchaînent. Ainsi, La balançoire oscille entre le désir et l’espoir, le rêve et la désillusion. Entre les deux, les cœurs balancent, jusqu’à la fin.

Nicolas Kurtovitch nous offre une œuvre poignante, un nouveau jalon dans le long cheminement littéraire qui lui permet de s’essayer à tous les genres. Humaniste, son œuvre ne cesse de nous interroger et de nous interpeller. Qu’est-ce qui fait de nous des hommes ?

Nicolas Kurtovitch a reçu en 2003 le Prix poésie du Salon du livre insulaire d'Ouessant pour Le piéton du dharma, et le prix Antonio Viccaro 2008 pour l’ensemble de son œuvre poétique. En 2011 le prix Popaï, de la littérature Néo Calédonienne pour son roman : « Les heures italiques ».

Publié dans Ecrivain calédonien

Commenter cet article