Les salons du livre 2017 en Mélanésie et en Polynésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Tandis que le SILO 2017 sur le Caillou est finalisé, la 17e édition du Salon du livre « Lire en Polynésie » se prépare ! Pirogue 2017, Salon du livre de Port-Vila au Vanuatu en avril avait donné le coup d’envoi.

Du jeudi 16 au dimanche 19 novembre 2017,

à la Maison de la Culture

Sur le thème « vɛʁ »…

Les sujets relatifs au thème « vɛʁ » se croisent et se répondent dans la littérature polynésienne, dans la littérature francophone et internationale, tel un terreau fécond source de création, de culture et d’expression. Un terme à la phonétique simple mais aux nombreux sens, homonymes, synonymes, antonymes, etc. Et qui fait référence à un panel sans fin de sujets d’ouverture et d’échange.

« vɛʁ »

Ver, verre, vert, vers, vair… Toutes les déclinaisons sont possibles avec ce terme à la phonétique si abstraite, impalpable et dont les sens se déclinent dans toutes les directions, correspondent à maintes sujets… Préposition ou nom, adjectif — singulier ou pluriel — ou substantif, voire locution, le son « vɛʁ » désigne tantôt une direction, un état, tantôt un animal, un fruit ou un objet. Ou encore, quelques mots composant une strophe d’un poème.

“Lire en Polynésie” est ainsi une belle occasion, pour notre littérature du Pacifique et ses lecteurs, de rencontrer la littérature d’ailleurs. Les échanges et les rencontres sont autant d’opportunités qui permettront à nos auteurs d’être connus et reconnus dans le Pacifique mais aussi au sein d’une littérature mondiale.

NB : Le thème choisi, en dehors du fait qu'il évoque notamment la poésie, écrit en phonétique pour ce salon démontre bien l’attachement aux langues, à la langue polynésienne, le tahitien. Comme en Nouvelle-Calédonie, les Tahitiens se démènent pour la conservation et la diffusion de la culture du pays.

Le tahitien (en tahitien reo tahiti, prononcé /ˈreo taˈhiti/) est une des cinq langues reconnues de la Polynésie française, où il reste la seconde langue véhiculaire, en concurrence avec le français, unique langue officielle du Fenua.

La langue tahitienne est parlée dans les îles de la Société, notamment à Tahiti, au Nord-Ouest des Tuamotu et à Tubuai. Elle est également la langue maternelle d'une partie des Tahitiens de Nouvelle-Calédonie.

C'est une langue de tradition orale, transcrite pour la première fois au début du XIXe siècle par des évangélisateurs chrétiens de la Société missionnaire de Londres pour la traduction de la Bible. (plus sur wikipédia)

Lorsqu'à la fin du XVIIIe siècle, les Européens arrivent à Tahiti, il n'y existe pas d'écriture, tout se transmet oralement d’où peut-être cet intérêt pour la phonétique. JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article