Des rencontres avec les auteurs Calédoniens

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Des rencontres avec les auteurs Calédoniens

«L’Histoire du fantôme noir»

racontée par Michèle Beaudeau à Nassirah

 

Michèle Beaudeau auteure « jeunesse » calédonienne s’est rendue le 2 novembre à l’école maternelle de Nassirah pour une rencontre avec les petits de cette école et  leur faire une lecture de «L’Histoire du fantôme noir ».

 

Cet agréable moment avait été organisé par la responsable de la bibliothèque de Boulouparis. Les jeunes élèves conquis et attentifs ont apprécié cette visite. JP

 

Les photos ci-dessus de Jean-Paul. Celle de la dédicace à l’As de trèfle de Joël PAUL

 

Extrait du site de la ville du Mont-Dore un article du mardi 2 août 2016 :

Michèle Beaudeau, poétesse, et Bernard Billot, illustrateur, ont une nouvelle fois associé leurs talents pour « L’histoire du fantôme noir », un conte pour enfants crée au Mont-Dore.

 

Moka, un fantôme noir, hante une vieille maison, jusqu’au jour où sa solitude est rompue par Colombe, un fantôme blanc, perdu dans la forêt de niaoulis où il demeure.

 

« C’est une publicité qui vantait un produit au nom évocateur de « larmes de fantôme », qui m’a inspiré ce conte », explique Michèle Beaudeau, l’auteure. Habitante de Boulari depuis 32 ans, Michèle écrit chez elle, à son bureau, installée face à une fenêtre. « De là, je vois les pins colonnaires, les cocotiers, les perruches, les tourterelles, et autres oiseaux chanteurs (…) J’aime cette vallée où je réside car elle est très verdoyante et calme. »

 

L’illustrateur du conte, Bernard Billot, ancien professeur des écoles, vit, lui, au Vallon-Dore. « Bernard avait déjà illustré mon premier conte pour enfants, « Le Pin aux onze parures », paru en 2011. À travers ces dessins, il arrive à faire vivre ce que j’écris. L’histoire se passe la nuit bien sûr, puisque c’est une histoire de fantômes… mais je voulais malgré tout que le livre soit lumineux ».

 

Michèle Beaudeau a publié 100 exemplaires à compte d’auteur et pense en rééditer prochainement. « Cela marche bien, je suis satisfaite ! C’est un projet 100% calédonien, Copymage l’a mis en page et Photodiscount l’a imprimé, sur du papier glacé, agréable au toucher pour les enfants ».

 

« L’histoire du fantôme noir », est disponible à l’As de trèfle (centre-ville et Magenta), chez Pentecost et Calédolivres.

 

Michèle Beaudeau est également l’auteure d’un Recueil de Poésies, paru en 2013 et préfacé par Jean-Marie Creugnet, de l’Association des Ecrivains de Nouvelle- Calédonie.

Un grand rendez-vous avec les auteurs locaux,

à ne pas rater

Le samedi 11 novembre, de 14h30 à 18h, l’artothèque de Nouméa organise un grand rassemblement d’illustrateurs avec séance conviviale de dédicaces dans la galerie Lec lec tic (et à l’extérieur). Dominique Berton qui a reçu le prix Popai 2017, Isabelle Ritzenthaler lauréate du prix de BD Boulouparis, Fabrice Ballay, Sophie Dumortier, Julie Dupré, Lydie Gardet, Laurence Lagabrielle, Alejandra Rinck Ramirez, Marie M, Véronique Menet, et Imasango… seront présents avec quelques dessins et dédicaceront les albums jeunesse ou autres livres qu’ils ont illustrés.

L’association Ecrire en Océanie présentera ses auteurs : Bernard Billot (Papou), Nicole Isch, Pacha, Evelyne André-Guidici, Frédérique Viole, Léopold Hnacipan, Patricia Artigue, Mireille Pandolfi, Nicolas Kurtovitch, Hwaej et Patrick Genin, Jean-Marie Creugnet, Mireille Pandolfi, Claudine Jacques.

L’artothèque présentera au public son premier-né d’une série de petites monographies d’artistes : celle du sculpteur Jean-Michel Boéné, qu’elle vient de publier.

Par ailleurs, quelques livres illustrés de gravures ou d’aquarelles (XXe et XXIe siècles) seront en exposition dans la salle. Francis Carco et Somerset Maugham côtoieront Shakespeare et Schiele…

Galerie Lec lec tic Complexe La Promenade, Anse-Vata Tél. : 82 56 01

L'artothèque de Nouméa a pour but de développer l’accès à l’art par :

- le soutien à la création et à la diffusion de l’art dans un cadre différent de l’espace muséal traditionnel.

- l’organisation d’événements artistiques sur et hors territoire : conférences, séances de dédicaces, projections de vidéos d'artistes, etc.

- élargir le public des arts plastiques en rendant l’art contemporain accessible à tous, tout en faisant connaître les artistes. Ce n’est plus le public qui se rend au musée pour voir les œuvres, c’est le musée qui se déplace à domicile grâce au prêt d’œuvres.

Courriel : artotheque@lagoon.nc

Publié dans Ecrivain calédonien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article