"Pour tes mains sources" de la poésie bilingue par Imasango

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

"Pour tes mains sources" de la poésie bilingue par Imasango

Un recueil bilingue de notre poétesse calédonienne Imasango préfacé par Antonio Carvajal. Cette reconnaissance par un maître de la poésie ibérique est un grand honneur fait à notre poésie du Caillou. JP

 

Photo Joël PAUL 2017

Extrait :

FULGURACIÓN DE IMASANGO

[ ....]

Tuve al oír sus versos, originales y traducidos,

una sensación similar a la que me produjeron los poemas en

quechua traducidos por el Inca Garcilaso: ancho y bello es el

mundo, en todas partes similar y en todas distinto. Pero también

doliente. Nueva Caledonia fue ocupada por la Francia imperial

(las repúblicas también son amantes del imperio) con el benéfico

fin social de convertirla en cárcel, hipócrita ampliación

suave de la dura Guayana. Pero una cosa es lo que se proponen

los estados unitarios y otra lo que las sociedades mestizas

producen: Imasango es un grito de libertad, hija de una flor

variamente polinizada, una conciencia femenina irradiante,

poderosa y única. Rompe las férreas normas de la sintaxis francesa,

carece de los tabúes de nuestras sociedades aherrojadas

en bienestares inconscientes, afirma su condición de criatura

única en versos breves y oscilantes, instantáneos y rápidos, con

fulguración y fustigación de relámpago. Su mundo es el imperio

del amor, la libertad y la esperanza.

Antonio Carvajal.  Noviembre 2016

NB : La traduction a été réalisée par le département de traduction de L'Université de Grenade sous la direction du Docteur Joëlle Guatelli-Tedeschi.

 

FULGURATION D’IMASANGO

[ ...]

J’eus en écoutant ses vers en langue originale et en traduction, une sensation semblable à celle qui fut la mienne à l’écoute des poèmes quechua traduits par l’Inca Garcilaso : le monde est vaste et beau où que l’on aille, partout semblable et partout différent. Mais douloureux aussi. La Nouvelle-Calédonie fut colonisée par la France (les républiques elles-aussi raffolent de l’Empire) à des fins bénéfiques, pour être suave et hypocrite annexe au dur bagne de la Guyane. Mais une chose est ce que se proposent les États unitaires et une autre, bien différente, ce que produisent les sociétés métisses : Imasango est un cri de liberté, fille d’une fleur diversement pollinisée, une conscience féminine irradiante, puissante, unique. Elle brise les liens implacables de la syntaxe française, fait fi des tabous de nos sociétés forgées au feu des bien-être inconscients, affirme sa condition de créature singulière en vers brefs et oscillants, instantanées et rapides, fulgurant et fustigeant comme l’éclair. Son monde est empire d’amour, de liberté et d’espérance.

Traducción de Joëlle Guatelli-Tedeschi

Antonio Carvajal

" Écrivain, poète et philologue, Antonio Carvajal est l'auteur d'une grande œuvre poétique. « Un girasol flotante » a remporté le Prix national de poésie 2012."

Né à Albolote (Grenade) en 1943, il obtient une licence en philologie romane auprès de l'université de Grenade, où il donnera des cours de métrique, matière sur laquelle il écrira plusieurs essais. Membre de l'Académie des belles-lettres de Grenade, il a publié de nombreux recueils de poésie, et participé à des anthologies collectives. Ses poèmes ont été traduits en plusieurs langues, notamment l'anglais, le français, l'italien, l'arabe, le grec, l'allemand et le russe. Auteur d'éditions commentées de Rubén Darío et de Juan Ramón Jiménez, il a également écrit les livrets des opéras « Mariana en sombras » (2001) et « Don Diego de Granada » (2004). Ses poèmes lui ont valu de remporter de prestigieuses récompenses, comme le Prix national de poésie. Prix Prix national de la critique de poésie en langue espagnole (1990)

Prix Villa de Madrid de poésie Francisco de Quevedo (2005)

Prix international de l'Accademia Pistoiese del Ceppo

Prix national de poésie (2012)

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article