La chandeleur, les crêpes avec la recette de Footprint Pacifique

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo Footprint

Photo Footprint

Recette pour vos crêpes de la chandeleur par Footprint Pacifique

Ce 2 février 2018 ce sera la chandeleur, faites des crêpes !

Temps de préparation : 10 minutes

Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients (pour 15 crêpes) :

– 300 g de farine

– 3 œufs entiers

– 3 cuillères à soupe de sucre

– 2 cuillères à soupe d’huile

– 50 g de beurre fondu

– lait (environ 30 cl), à doser jusqu’à la ce que le liquide épaississe

Préparation de la recette :

Mettre la farine dans une terrine et former un puits. Mettre les œufs entiers, le sucre, l’huile et le beurre.

Mélanger délicatement avec un fouet en ajoutant au fur et à mesure le lait. La pâte ainsi obtenue doit avoir une consistance d’un liquide légèrement épais.

Faire chauffer une poêle anti-adhésive et y déposer quelques gouttes d’huile. Faire cuire les crêpes à feu doux.

Bon appétit !

Origine et signification de la Chandeleur

La Chandeleur est une fête chrétienne célébrée tous les 2 février, soit 40 jours après Noël. Le terme de Chandeleur vient de « fête des chandelles », lui-même traduit du latin festa candelarum. Il s'agit pour les fidèles de célébrer le fait que « Jésus est lumière », ainsi que la pureté de la vierge Marie.

En effet, la Chandeleur commémore la présentation de Jésus au Temple, la tradition juive voulant que chaque premier-né mâle de la famille soit amené au Temple 40 jours après sa naissance afin d'être consacré au seigneur. Cette durée de 40 jours correspond à la période durant laquelle les mères étaient considérées comme impures par la loi juive après leur accouchement, interdiction leur était donc faite de se rendre sur un lieu de culte. Une fois ce délai écoulé, les mères pouvaient se rendre au temple afin d'y effectuer un sacrifice animal et recouvrer ainsi leur pureté.

Le jour où Marie et Joseph emmenèrent Jésus au Temple, l'évangile de Luc raconte qu'un homme nommé Siméon y vint, poussé par l'Esprit Saint et la promesse qu'il ne mourrait pas avant d'avoir vu le Messie. Il y prit Jésus dans ses bras et dit « Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S'en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut. Salut que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations. Et gloire d'Israël, ton peuple ».

C'est donc cet événement religieux précis que les fidèles se remémorent lors de la Chandeleur. Toutefois, il semble que cette fête ait des origines plus anciennes, et pourrait être la reprise d'un rite romain, les amburbiales, lié à la purification de la ville. Rite célébré par des processions au flambeau autour de Rome3. La christianisation de ce rite païen serait l'œuvre du pape Gélase 1er (en 494) ou de l'empereur Justinien (dans un édit de 542), les sources divergeant à ce sujet.

Publié dans Ecrivain calédonien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article