Le Livre des îles noires – vies de Fletcher de Pierre Furlan est très attendu

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo du site vente des îles

Photo du site vente des îles

Il sera au salon de Livres Paris et à

Rochefort FESTIVAL 2018 DU 29 MARS AU 2 AVRIL (source de ces informations le site du salon en cours de construction et le site Vent des Îles. Le théme du salon c'est notre région avec ce beau livre de Christian Robert notre éditeur Pacifique)

Une édition qui va nous transporter des rivages du Vanuatu à ceux des archipels des Iles Samoa.
Deux cultures, l’une mélanésienne et l’autre polynésienne, deux espaces : anglophones et francophones, deux gouvernances: états indépendants et territoire non incorporé aux Etats-Unis d’Amérique… La singularité de ce festival est de toujours nous étonner et de nous faire découvrir par l’image et l’écrit, des peuples et des cultures de cet immense espace océanien.

RdV : Un livre, un auteur : Le Livre des Iles noires – vies de Fletcher - 1 avril 2018 - 11:00 - Palais des Congrès

L'auteur :

Pierre Furlan, auteur de romans, de nouvelles et d’essais littéraires, se passionne pour le Pacifique Sud depuis son invitation au Randell Writers College de Wellington en 2004-2005. D’où son roman Le Rêve du collectionneur (Au Vent des Iles, 2009), traduit en anglais par Victoria University Press et diffusé par épisodes sur Radio New Zealand. D’où aussi, maintenant, ce « roman vrai » sur R.J. Fletcher et sa postérité aux Nouvelles-Hébrides (aujourd’hui Vanuatu).

Pierre Furlan, qui a passé son adolescence en Californie et fait ses études à Berkeley, traduit aussi des auteurs américains tels que Russell Banks, Paul Auster et Thomas Savage ou les néo-zélandais Elizabeth Knox, Alan Duff et John Mulgan.

Pierre Furlan is a translator and a writer of fiction and essays. His passion for the South Pacific was born after being the Randell Cottage Creative New Zealand Writer in Residence in 2004.

photo officielle du site salon de Rochefort

LE ROMAN

Le Livre des Iles noires – vies de Fletcher, Au Vent des Iles, Tahiti, février-mars 2018

L’écrivain et aventurier anglais R.J. Fletcher (1877-1965) est une légende. Auteur presque malgré lui des scandaleuses et célèbres Lettres des Iles-Paradis, c’est pour certains un pourfendeur d’illusions, un ethnographe esthète, un « Rimbaud du Pacifique », mais pour d’autres un vagabond des tropiques et un raté sublime auquel on prête la mort prématurée et alcoolisée qui sied à un aristocrate de l’autodestruction. Ainsi Jacques Prévert prétendait que s’il devait emporter un livre sur une île déserte, ce serait justement celui de Fletcher, tandis que Michel Leiris l’a fait rééditer sous le titre Iles-Paradis, Iles d’illusion.

Mais un personnage de légende n’existe pas tout à fait. D’ailleurs, jusqu’à une période récente, les avis, du moins en France, divergeaient sur la réalité de ce Fletcher qui n’avait même pas signé son livre principal, se cachait sous le pseudonyme d’Asterisk et semblait avoir disparu à Tahiti. C’est donc à la recherche d’un être insaisissable que Pierre Furlan s’est lancé. Il a commencé par sa famille. Durant son séjour de plusieurs années aux Nouvelles-Hébrides, en effet, Fletcher avait eu avec Onéla (une Mélanésienne) un fils qu’il avait abandonné, le laissant à l’âge de trois ans aux bons soins d’une famille de l’île. Ce fils grandit, eut lui-même une fille, et c’est avec celle-ci, donc avec la petite-fille de R.J. Fletcher, que Pierre Furlan a entrepris de remonter le temps et parcouru l’île d’Epi où Fletcher avait vécu presque cent ans plus tôt. Il a ainsi tenté de reconstituer les multiples existences d’un R.J. Fletcher qui, à mesure qu’il se dévoilait, devenait bien plus humain et bien plus intéressant qu’une légende. Ce chemin de découverte, traversant l’histoire du fils abandonné et de la petite-fille, conduit le lecteur jusqu’au Vanuatu d’aujourd’hui.

Le Livre des îles noires – vies de Fletcher est une œuvre de fiction qui campe des personnages sur trois générations et recrée la famille à laquelle Fletcher ne pouvait pas croire. Mais il s’agit d’un « roman vrai », entièrement fondé sur des faits avérés, qui présente aussi pour la première fois des lettres retrouvées de R.J. Fletcher, lettres qui donnent à celles qui lui ont valu sa gloire un éclairage neuf et passionnant.

DU MÊME AUTEUR

• Ma route coupait droit à travers le monde (nouvelles), Esperluète, 2018

• Paekakariki (nouvelles, avec des dessins d’Olivier Sonck), Esperluète, 2011

• Le Rêve du collectionneur (roman) Au Vent des Iles, 2009. Traduction anglaise par Jean Anderson, The Collector’s Dream, Victoria University Press, Wellington, 2010

• Le Violon de Soutter (récit, avec des monotypes d’Alain Petre), Esperluète, 2003

• L’Atelier de Barbe-Bleue (nouvelles), Actes Sud, 2002. Traduction anglaise par Jean Anderson, Bluebeard’s Workshop, Victoria University Press, Wellington, 2007

• La Tentation américaine (roman), Actes Sud, 1993.

• Les Dents de lait du dragon (roman), Actes Sud, 1992

• L’Invasion des nuages pâles (roman), Actes Sud, 1988

Ci-dessous une vidéo pour faire connaissance avec l'auteur

Richard Flanagan, auteur australien et Pierre Furlan, traducteur étaient présents en Auvergne en 2010 pour la sortie de "Désirer". Cette rencontre était organisée dans le cadre des 'Grands espaces littéraires' et ' Auteurs nomades' à la librairie Le bateau livre à Cournon d'Auvergne (63). L'occasion pour nous de réaliser une rencontre croisée pour parler de l'importance du travail et de la responsabilité du traducteur pour nous faire connaitre les littératures d'ailleur

Le Livre des îles noires – vies de Fletcher de Pierre Furlan est très attendu

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article