Le référendum s’invite à la librairie Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos Joël PAUL
Photos Joël PAUL
Photos Joël PAUL

Photos Joël PAUL

Après le vote de la loi organique au sénat et la séance d’explications au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, c’est dans un hémicycle inhabituel que le débat s’est poursuivi. En effet, Jenny Briffa, au cours d’une causerie hier soir à la librairie Calédo Livres autour de son ouvrage Fin mal Barrés, a révélé ses secrets d’écriture avec l’aide d’un modérateur, un ami journaliste, qui ne manquait pas de mordant.

Les auteurs et écrivains calédoniens s’aventurent rarement sur ce terrain glissant, mais quand c’est fait avec finesse et tact, ça passe et c’est bon pour la liberté d’expression. La mise en boîte de nos personnalités politiques est une preuve de maturité et une façon de débattre avec humour. Il a beaucoup été question de censure, d’autocensure et de politiquement correct. Les avis du public nombreux étaient partagés entre « fallait-il aller plus loin ou il y a des limites à respecter ». Jenny Briffa a semble-t-il trouvé le juste milieu. Il serait souhaitable que par ce biais, le théâtre et l’humour que la politique entre dans le milieu de l’enseignement d’autant que c’est au programme 2018. JP

Un éditeur heureux (Gilbert Bladinière Madrépores). Photo JP

Un éditeur heureux (Gilbert Bladinière Madrépores). Photo JP

Le référendum s’invite à la librairie Calédo Livres
Le référendum s’invite à la librairie Calédo LivresLe référendum s’invite à la librairie Calédo Livres
Le succès de la piéce est aussi à partager avec Maïté la commédienne bien de chez nous Michelle Wobama

Le succès de la piéce est aussi à partager avec Maïté la commédienne bien de chez nous Michelle Wobama

Publié dans Ecrivain calédonien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article