Le Chien bleu dénonce le gaspillage d’argent public pour la littérature

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

J’ai aucune affinité particulière pour ce journal satirique mais comme je passe mon temps à défendre et à essayer de promouvoir la littérature calédonienne. J’ai une petite idée sur la question. J’essaie en ce moment d’aider les sans-grade, les oubliés qui vont payer leur billet d’avion et se rendre au salon à leur frais. Je fréquente ce milieu depuis longtemps, c’est exécrable et effectivement inefficace.

Je me suis rendu, invité par l’association des écrivains de Polynésie, au salon du fenua. J’ai pu constater l’efficacité et l’ingéniosité que les Tahitiens déploient pour se financer sans Maison du Livre avec des éditeurs impliqués et des hommes politiques qui soutiennent la littérature. Je ne suis qu’un auteur en dilettante qui pratique le blogging sur un sujet de niche, la littérature, mais j’observe, je vois. J’ai un merveilleux souvenir de mon séjour en Polynésie et des rencontres littéraires que ce voyage m’a permis de faire mais j’ai vu la gabegie dénoncée dans le papier du Chien bleu. Hier encore, j’ai été le témoin d’une peau de banane glissée sous mes pieds par bêtise à propos d’une remise de prix. Heureusement, que j’ai aussi des amis et la journée de la femme m’a évité un déplacement pour rien, encore merci aux organisateurs.

Il y a des locomotives, des écrivains de pointure métropolitaine publiés dans des grandes maisons comme souhaité dans l’article du Chien Bleu mais il y a trop de jalousie pour valoriser cette chance. Pour ma part, je continuerai tant que ça me plaira à tenir mon blog mais les informations deviennent difficiles à obtenir. Surtout, mes amis auteurs ne venez pas me dire que je vous casse la baraque. C’est tout le contraire, il faut remettre de l’ordre dans la maison surtout quand les caisses sont vides. Le gaspillage n’a plus sa place, il a raison le molosse. Je déplore néanmoins le coup de griffe à notre ministre de la culture qui fait beaucoup pour la connaissance et l’émancipation des femmes. Je les ai entendu (les dames) hier lui rendre hommage au centre culturel JMT. JP

 

Le bon papier du Cien bleu dans le numéro 241 de mars

Le bon papier du Cien bleu dans le numéro 241 de mars

Publié dans Notre Caillou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article