Aborigène à Lec lec tic du 9 mai à fin juin

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Une partie des oeuvres source FB Lec Lec Tic

Une partie des oeuvres source FB Lec Lec Tic

Du mardi au vendredi de 14h30 à 18h30

Samedi de 9h à 12h et 14h30 à 18h30

Complexe La Promenade, Anse-Vata

Tél. :96 09 24 - 82 56 01

Présentation de l’expo par le galeriste

Comment quelques artistes tentent de laisser une trace de leur culture si riche ; comment ils essaient de résister à sa destruction et comment, avec comme détonateur la demande d’un professeur, Geoffrey Bardon, qui souhaite voir les enfants réaliser une fresque sur les murs d’une école, se met en place l’un des grands mouvements picturaux de la fin du XXe siècle.

Dès les premières semaines de sa présence, cet instituteur crée une coopérative, la fameuse Papunya Tula, interface entre les artistes, pour la plupart très peu familiarisés avec le monde occidental, et le marché. Le succès est au rendez-vous et cette coopérative est toujours en place aujourd’hui.

Les artistes aborigènes ont créé ici un art d’une grande inventivité formelle et chargé de sens.

La galerie présente des toiles (une soixantaine) ainsi que divers objets de différentes aires culturelles couvrant toute l’Australie. Mais aussi des pièces plus contemporaines avec, entre autres, des œuvres en provenance de tout le vaste Désert Central ou de la Terre d’Arnhem qui permettent de mesurer le chemin parcouru depuis 1971, de montrer toute la richesse et la diversité de cet art, son extraordinaire dynamisme, sa capacité à se renouveler et la manière dont chacun des artistes a su acquérir une identité artistique propre, une signature.

La peinture aborigène n’est pas une peinture de chevalet. Les toiles sont peintes à même le sol. L’orientation des peintures est le plus souvent un choix arbitraire : c’est à l’acquéreur de choisir le sens de la peinture.

Publié dans Nouvelle-Calédonie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article