Quatre-vingts danseuses âgées de 8 à 11 ans seront dans la rue le 8 septembre, pour le carnaval. Le Conservatoire se prépare au défilé et attend vos dons.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Quatre-vingts danseuses âgées de 8 à 11 ans seront dans la rue le 8 septembre, pour le carnaval. Photos D.R. et K.P. (ma petite-fille Joséphine est dans ce groupe, je relaie cette information volontiers. JP)

Quatre-vingts danseuses âgées de 8 à 11 ans seront dans la rue le 8 septembre, pour le carnaval. Photos D.R. et K.P. (ma petite-fille Joséphine est dans ce groupe, je relaie cette information volontiers. JP)

Le Conservatoire se prépare au défilé (un article des Nouvelles calédoniennes)

K.P. | Crée le 13.06.2018 à 05h45 | Mis à jour le 13.06.2018 à 05h45

Faubourg- blanchot. C’est la première fois que le Conservatoire descend dans la rue pour le carnaval. Cent soixante danseurs et musiciens sont attendus.

«Nous avons un grand spectacle tous les deux ans, mais pas cette année, donc on s’est dit, pourquoi pas le carnaval ? », raconte Julie Crétual, coordinatrice du secteur danse et instigatrice du projet. Et puis, c’est l’occasion de présenter le travail du Conservatoire. « Cette manifestation hors de nos murs permet d’aller à la rencontre d’un public qui ne côtoie pas forcément notre institution. Notre but est de faire rêver. » Julie Crétual est vite rejointe par Jérôme Villette, responsable du secteur vent et professeur de trompette, qui cherche justement une idée motivante pour ses élèves. Afin de mener à bien leur projet, les deux confrères négocient serré auprès de la direction. « C’est un peu fou, reconnaît Julie Crétual, on sort des sentiers battus du Conservatoire et c’est une première qui nécessite beaucoup de temps et d’énergie. » Le défilé carnavalesque réunira quatre-vingts musiciens de la fanfare de Jérôme Villette, et quatre-vingts danseuses du 1er cycle, toutes disciplines confondues, classique, jazz et contemporain, sur le thème « danses autour du monde »

Un lieu pour répéter

Une grande partie des costumes sera puisée dans la réserve du Conservatoire. « Une costumière va réaliser ceux qui manquent, mais nous avons les trois quarts. » Pour le char, les organisateurs ont souhaité faire appel à un professionnel. « Il sera construit par Jaime Umana, un artiste plasticien expérimenté, indique Jérôme Villette. Le char accueillera quatorze musiciens, guitares, basses et percussions, des jeux de lumières et des surprises. » La construction du char se fera sur le parking du conservatoire, où Jaime Umana sera en résidence quatre semaines avant le spectacle. « Nous cherchons une personne bonne bricoleuse et disponible qui pourrait le seconder. » Au total, dix enseignants et plus de quarante bénévoles, principalement des parents, participent à l’aventure. Par contre, le problème du lieu pour les répétitions reste entier. « Pour le moment, on répète chacun de son côté. On continue à chercher un local abrité et loin des habitations », annonce Jérôme Villette. Première répétition collective le 28 juillet.

Appel aux dons

Le Conservatoire souhaiterait récupérer des matériaux divers, bois en rondin ou de coffrage, palettes, contreplaqué, tubes métalliques et PVC, vis, spray de peinture fluo, peintures acryliques extérieures, rouleaux, brosses et pinceaux, mais aussi frites en mousse, cordes, guirlandes, sangles, chutes de lino, de bâche et de colliers colson.

Les matériaux sont à déposer au secteur danse, 98, Route du Port Despointes. Tél. : 24 63 37. E-mail : sec.danse@cmd.nc

Publié dans Notre Caillou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article