La causerie de Luc Touranabien du 19 septembre autour de La plus belle marche à la librairie Calédo Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Assisté de Mathias Chauchat, Luc Tournabien, après une brève présentation, a rappelé qu’aujourd’hui c’était l’anniversaire d’un crime politique, le meurtre de M. Pierre Declercq, secrétaire général de l'Union calédonienne (U.C.), principal parti indépendantiste de Nouvelle-Calédonie, tué, un samedi soir le 19 septembre 1981, près de Nouméa, d'un coup de fusil de chasse.

Commencer sa conférence par ce fait, pas très divers, puisqu’il servit de détonateur (1) aux « événements» des années 80, une révolte qui fit soixante-treize morts et le début d’une marche vers l’indépendance pour revenir sur le titre de l’ouvrage. Le ton était donné, La plus belle marche est le témoignage d’un homme engagé auprès des indépendantistes qu’il appelle progressistes. Le parcours de vie de Luc Tournabien et son parachutage à Thio en 1981 ont été surement déterminants dans son adhésion à la cause indépendantiste. Les personnes présentes qui ont lu son livre ont trouvé les faits relatés dans l’ouvrage, sincères et honnêtes. Mais en l’absence de contradicteurs, avec un public acquis à sa cause, c’était assez difficile de juger. Néanmoins, cet essai, d’un métropolitain (citoyen calédonien) convaincu d’avoir réalisé un livre utile pour l’histoire et la jeunesse, est probablement décalé par rapport à l’évolution des mentalités 30 ans après les accords. Il faut le lire pour vérifier cette impression. Luc Tounabien, pour un homme emprisonné au Camp Est après l’affaire de Thio (injustement a-t-il précisé), n’est pas rancunier. Il dit vouloir témoigner sans réveiller la haine ou la violence.

Pour ne pas être obligé d’attendre l’ouverture au public de rapports classés « secret » dans 30 ou 50 ans, c’est instructif d’entendre ou de lire un témoignage de l’intérieur du militantisme indépendantiste. Luc Tournabien n’a pas épargné la presse dans sa manière de relater les événements. Il a habillé les médias pour le futur hiver austral puisque les chaleurs semblent s’installer depuis une semaine sur le Caillou. JP

1 – Le lundi matin du 21 septembre, la mise en place de plusieurs barrages était constatée en brousse. La « guerre civile » démarrait.

Livre disponible en librairie chez Calédo Livres à 1500 cfp

Texte du 4ème de couverture

Il y a eu ces très belles marches avec tous ces gens unis, sortis de chez eux pour dire non à un système organisé de prix chers. Il y a eu aussi ces très belles marches pour construire l'usine du Nord et arrêter de dépendre de l'extérieur.

Elles ont des points communs, et peuvent aboutir à nous faire gravir La Plus Belle Marche, la plus haute d'une lutte pour nous prendre en charge et décider de mieux vivre ensemble et solidaires.

Cet ouvrage témoigne du parcours d'un Européen auprès du monde Kanak et d'autres progressistes depuis l'insurrection de novembre 1984 jusqu'à ce jour, au cœur des soubresauts comme dans la construction patiente et déterminée.

Bien que très investi dans ces luttes, l'auteur expose avec pondération, authenticité et un certain humour, des faits vécus intensément.

Il explicite également les mécanismes politiques et sociétaux des derniers avatars de l'ultime colonie française de peuplement puis les implications des accords qui ont suivi, sans chercher à emporter le lecteur vers des passions irrationnelles.

Des clés sont ainsi proposées à la compréhension du passé, à l'explication du présent, et à l'esquisse d'un futur harmonieux.

Luc Tournabien pose ses valises en Nouvelle-Calédonie en 1981. D’abord enseignant à Thio, il s’engage dans la vie associative, économique et politique en « brousse », tour à tour secrétaire général de Mairie à Thio, créateur/directeur d’une société avec les tribus, chargé de mission à la Province Nord pour l’économie et l’enseignement, ou maire adjoint de Pouembout. Aujourd’hui certifié d’anglais à la retraite, cet humaniste souhaite livrer son témoignage et sa vision des évènements passés afin de contribuer à un meilleur avenir pour son pays d’adoption.

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Copyright © 2018 ecrivainducaillou.over-blog.com

Publié dans Ecrivain calédonien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article