La coutume est belle avec Sébastien Lebègue

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La coutume est belle avec Sébastien Lebègue

Sébastien Lebègue fait souvent le choix du noir et blanc pour son travail photographique afin de capter l’essentiel du geste, voire saisir l’invisible et rendre l’image plus parlante. Écouter le message que Sébastien fait passer sur ma photo ci-dessus (lol). Plus sérieusement, l’artiste, puisqu’il s’agit bien d’un artiste, a expliqué lors de la causerie que la couleur pouvait fausser le message sauf pour certaines photographies en couleur comme il y en a dans son livre, la photographie du mariage par exemple ou celle du deuil où la couleur a un rôle. L’anthropologue photographe est un maître. Son talent est indéniable et sa sensibilité est immense. Il l’a montré involontairement en étant au bord des larmes pour raconter certains souvenirs de son reportage.

 

Coutume kanak de Sébastien Lebègue, est un ouvrage inédit par sa taille, 424 pages, et sa forme, celle d'un reportage graphique et photographique, il l’a présenté hier soir à la librairie Calédo Livres en prenant le temps de faire des dédicaces personnalisées pour chaque acquéreur. L’auteur se dit, plus photographe que peintre, mais ses dessins et ses portraits montrent l’étendue de son talent. Il affirme ne pas être un anthropologue mais c’est aussi un scientifique. Sébastien Lebègue est un épicurien. Il a fait un reportage, une étude, d’une manière qui n’avait jamais été faite. Après coup, on se demande pourquoi. Cet ouvrage sera fort utile pour perfectionner ses connaissances du peuple premier de Nouvelle-Calédonie, les kanak, ces méconnus, plusieurs témoignages du public ont abondé dans ce sens. C’est aussi l’intérêt de cet ouvrage, un pas de plus vers le vivre ensemble, car se connaître mieux est un facteur de paix. Les éditions Au Vent des Îles ont, une fois de plus, visé juste. Ce beau livre est un formidable cadeau pour les fêtes qui approchent. Son prix est très abordable compte tenu de sa taille et de sa qualité. Sébastien Lebègue après seulement deux courts séjours en Calédonie a tout compris. C’est un surdoué. L’agence de développement de la culture kanak l’a de suite reconnu, l’ADCK l’a soutenu. Ce n’est pas un hasard, ce sont des connaisseurs. Les cent cinq portraits présentés par l’auteur sont remarquables mais il y a aussi les schémas, des représentations de l’imbrication coutumière entre les clans. Chapeau l’artiste ! JP

 

NB : La présence de Etienne Cornut co-auteur du livre de l’UNC sur la coutume kanak dans le pluralisme juridique calédonien pour cette causerie atteste de l'enthousiasme que ce livre a déclenché chez les scientifiques et les universitaires.

Voir aussi un autre article

Photos du 22 nov. 2018 par Joël PAUL
Photos du 22 nov. 2018 par Joël PAULPhotos du 22 nov. 2018 par Joël PAUL

Photos du 22 nov. 2018 par Joël PAUL

Publié dans Culture Kanak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article