Deux ouvrages sur la culture kanak des Presses universitaires de Nouvelle-Calédonie, PUNC disponibles en librairie et chez Book’in distribution

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Book'in distribution

Livres de Nouvelle-Calédonie et d'Océanie

21ter rue Jean-Jaurès, place de Cocotier, Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Contactez-nous au (+687) 28 38 03 ou par mail bookin-com@canl.nc

 

Cet ouvrage restitue les résultats d’une recherche collective menée sur les années 2014 à fin 2016. Son objet n’est pas de saisir la coutume kanak dans sa réalité sociologique mais la coutume kanak telle qu’elle est reçue par le système juridique afin de proposer une meilleure réception de ce droit coutumier dans le corpus normatif de la Nouvelle-Calédonie.

 

Ce projet a permis la création d’un corpus de droit coutumier qui donne accès à un droit jusque-là souvent méconnu, en regroupant notamment plus de 600 décisions rendues depuis 1990 dans le contentieux coutumier et en proposant un lexique des termes coutumiers. Afin de renforcer cette accessibilité de la coutume, mais aussi de fonder des propositions permettant sa meilleure intégration, ces décisions ont fait l’objet d’études de contenu par matière (statut coutumier, famille, terre coutumière, intérêts civils). La première partie de l’ouvrage rend compte de la coutume judiciaire ainsi observée. Cependant, la coutume, comme le droit coutumier, dépasse cette seule dimension judiciaire. Aussi, la réflexion sur son intégration dans le droit calédonien devait tenir compte d’un contexte plus large afin d’en mesurer tous les enjeux : celui du rôle que la coutume pourrait jouer dans les matières jusqu’ici laissées hors de son champ par la loi organique (droit pénal, droit du travail, notamment), celui de ses assises anthropologiques et économiques, celui des différents vecteurs de son intégration qu’ils soient institutionnels (autorités et institutions, justice, état civil coutumier, acte coutumier) ou théoriques (légistique, conflits internes de normes). Ces différents enjeux sont étudiés dans la seconde partie de l’ouvrage. C’est sur la base de ce travail collectif que l’ouvrage conclut en formulant les propositions pouvant permettre une meilleure intégration de la coutume kanak dans le pluralisme juridique calédonien.

 

•   Prix de vente public : 4000 XPF

•   Gencode : 9791091032049

•   Genre : Droit, sciences économiques

•   Auteur : Etienne Cornut et Pascale Deumier

•   Editeur : Presses universitaires de Nouvelle-Calédonie, PUNC

 

Traduction en français de la monographie Specters of Violence in a Colonial Contexte, New Caledonia, 1917, basée sur la thèse du chercheur néo-zélandais Adrian Muckle, spécialiste de l’histoire de la  Nouvelle-Calédonie.Cet ouvrage, doté d’une inconographie enrichie, raconte l’histoire de « 1917 », longtemps considérée comme étant la « dernière des révoltes kanak ». L’auteur met en lumière son importance et son incidence sur les événements ultérieurs, notamment ceux des années 1980.

 

En 1917-1918, au cœur du premier conflit mondial de 1914-1918, 64 ans après l’annexion française de la Nouvelle-Calédonie et 40 ans après les affrontements qui ont déchiré la colonie en 1878-1879, la région montagneuse qui s’étend de Koné à Hienghène, au nord de la Grande Terre, a été le théâtre d’une guerre. Longtemps estimée être la « dernière des révoltes kanak », son importance et son incidence sur les événements ultérieurs n’ont pas toujours été considérées à leur juste mesure.Adrian Muckle, chercheur néo-zélandais, spécialiste de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie, membre du département d’histoire de la Victoria University of Wellington, où il enseigne l’histoire du Pacifique des 19e et 20e siècles, est le premier historien à avoir réexaminé de manière exhaustive cette guerre, prenant appui sur des documents d’archives officielles, dont des dossiers administratifs, la correspondance des missionnaires de l’époque, les procès-verbaux des enquêtes judiciaires postérieures au conflit et les comptes rendus du procès des 78 « rebelles » de 1917-1918.Dans l’ouvrage issu de cette étude, Specters of Violence in a Colonial Contexte, New Caledonia, 1917 (Presses universitaires d’Hawaï, 2012), l’auteur explore les dynamiques en œuvre au cours de cette guerre, notamment celles en relation à la peur et à la violence, ainsi que les rapports de force présents dans l’environnement colonial complexe du début du 20e siècle. Loin de l’historiographe coloniale, Adrian Muckle réévalue les causes et la portée de cette guerre, tout en contextualisant les décisions prises par les différents protagonistes, dont les justifications et les « imaginaires » sont finement analysés. Il montre également comment la violence déployée dans les années 1980 fait écho à celle de 1917.

 

•   Prix de vente public : 3500 XPF

•   Gencode : 9791091032087

•   Genre : Histoire

•   Editeur : Presses universitaires de Nouvelle-Calédonie, PUNC

•   Auteur : Adrian Muckle

•   Traducteur : Philippe Boisserand

Produits associés

Produits associés

Publié dans Culture Kanak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article