Livre Paris 2019 : Dinah Desjardins, lauréate du concours littéraire 2018 de la délégation de la Polynésie française à Paris.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Partenaire depuis la création de ce concours, l’association des Éditeurs de Polynésie française reconnait avoir réceptionné, lors des éditions précédentes, des « textes de qualité », mêlant à la fois une « patte originale » et une « fraîcheur dans les textes », a déclaré Lucile Bambridge, représentante de l’association. Le concours offre notamment l’opportunité aux lauréats de « rencontrer les acteurs du livre en Polynésie » et pourquoi pas, susciter la « volonté d’aller plus loin ». « Au départ, je suis une lectrice et une assidue du salon Livre Paris », a confié Dinah Desjardin, lauréate de la précédente édition. « J’ai voulu me lancer, explorer l’intériorité. Je suis toujours dans le questionnement et le concours m’a permis de me reconnecter à la Polynésie ».

Dinah Desjardins, née aux Marquises, fut très jeune lorsque sa mère quitta la Polynésie pour l’Hexagone. Avant de remporter la seconde édition du concours, sur le thème d’une enfance en Polynésie, elle avait notamment participé à la première édition. Si elle se dit « très impliquée professionnellement », elle reconnait que ce concours l’a « incitée à tenir des notes, un journal » et laisse la porte ouverte à « un récit sur la Polynésie qui raconterait le passé ». « Il faut se lancer » déclare-t-elle aux potentiels participants de la 3ème édition, « chacun a un parcours unique à raconter ». À noter, parmi les nouveaux partenaires de cette 3ème édition, la compagnie French Bee, qui offrira le billet au lauréat en langue tahitienne, et la start up Ipocamp, qui s’est lancé sur la protection des œuvres et accompagnera les auteurs amateurs sur ce sujet. (extrait d'outremer 360)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article