Causerie sur la coutume kanak avec Etienne Cornut du mercredi 24 avril 2019

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos de Joël PAUL chez Calédo livres ce mercredi 24 avril
Photos de Joël PAUL chez Calédo livres ce mercredi 24 avrilPhotos de Joël PAUL chez Calédo livres ce mercredi 24 avril

Photos de Joël PAUL chez Calédo livres ce mercredi 24 avril

Cette causerie sur un ouvrage qui restitue les résultats d’une recherche collective menée sur les années 2014 à fin 2016 dont l’objet n’est pas de saisir la coutume kanak dans sa réalité sociologique mais la coutume kanak telle qu’elle est reçue par le système juridique dans le corpus normatif de la Nouvelle-Calédonie, c’est du lourd. Etienne Cornut a restitué ce travail de chercheur dans un langage compréhensible. Une vulgarisation orale en quelque sorte pour initier les curieux présents à l’exception de ses amis universitaires, très au fait de ses questions, venus le soutenir. L’exposé a fait mouche, la poignée de personne venue assister à la causerie a été conquis par la restitution faite par l’auteur. Etienne Cornut a su par son enthousiasme convaincre son auditoire que droit commun et droit coutumier pouvaient cohabiter. Mieux que cela, le droit coutumier peut répondre d’une meilleure manière à un préjudice par son approche collective plutôt qu’individuel que le droit commun parfois. Les réparations d’un préjudice en droit coutumier peuvent s’étendre à la famille élargie, le lien biologique n’est pas systématiquement pris en compte ou d’une autre manière chez les kanak ce qui facilite les réparations morales à des tiers qui n’en auraient pas eu droit. Etienne Cornut n’est pas favorable à figer le droit coutumier avec un code formalisé quoique la chartre des valeurs kanak soit un embryon de droit formalisé. Il a dit le grand bien qu’il pensait des officiers de police coutumière qui assistent les magistrats comme accesseurs et rédigent les PV de palabre, un travail qui était fait par les gendarmes autrefois. L’outil dont il très fier, qu’il a mis en place, est une base de données genre « juridoc » de ressources sur le droit coutumier. Elle est accessible gratuitement et alimentée au fil de l’eau par les juristes et les magistrats. Le droit peut devenir passionnant quand il est expliqué par un chercheur de la trempe d’Etienne Cornut. La Nouvelle-Calédonie avec ses droits est territoire de prédilection pour les chercheurs juristes. Une des bonnes raisons de ne pas figer le droit coutumier est sa diversité d’une aire coutumière à l’autre voire d’un clan à l’autre. Fabrice Wacalie présent à la causerie déclare dans une interview dans notre quotidien aujourd’hui que « … Quand on fait la coutume, on invoque Dieu mais aussi les esprits des ancêtres qui nous entourent et qui voient le geste. » c’est dire comme la prise en compte de la coutume est délicat heureusement qu’il y a des universitaires pour l’étudier. JP

 

NB : Fabrice Wacalie, docteur en linguistique océanienne, et Eddy Wadrawane, docteur en sciences sociales, donnent une conférence, aujourd’hui, à 18 h 15, au centre culturel Tjibaou, sur les fondamentaux de la culture kanak et la façon dont l’école peut s’en inspirer dans toutes les matières.

Résumé de l’ouvrage d’Etienne Cornut

 

Les publications de l’université de Nouvelle-Calédonie :

 

Les PUNC : https://unc.nc/recherche/presses-universitaires/presentation/

- Directeur : Jean-Marc Boyer

- Responsable et coordinatrice éditoriale : Françoise Cayrol

- Directeur de la collection LARJE : Étienne Cornut

 

COLLECTION LARJE

Quelle insertion économique régionale pour les territoires français du Pacifique ? Gaël Lagadec (dir.), Jéremy Ellero, Étienne Farvaque, 2016

L’indépendance des universités en Nouvelle-Calédonie Mathias Chauchat (dir.), 2017

Le droit de la santé en Nouvelle-Calédonie : de la médecine traditionnelle à la bioéthique Guylène Nicolas (dir.), 2017

La coutume kanak dans le pluralisme juridique calédonien Etienne Cornut et Pascale Deumier (dir.), 2018 Télécharger le PDF

COLLECTION RÉSONANCES

Le réveil kanak La montée du nationalisme en Nouvelle-Calédonie David Chappell, 2017 (Coédition avec les éditions Madrépores)

COLLECTION LIRE

L’école calédonienne du destin commun Stéphane Minvielle (dir.), 2018

 

Publié dans Culture Kanak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article