Samedi 5 mai, au Centre Culturel du Mont Dore Festival Manga NC #2

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Samedi 5 mai, au Centre Culturel du Mont Dore Festival Manga NC #2

Une production de l’Association Manga NC, avec le soutien de la Ville du Mont-Dore.

 

Fière du succès de sa première édition, l’association Manga NC vous donne rendez-vous, le samedi 5 mai, à partir 9h00, dans les jardins du Centre Culturel du Mont Dore pour le Festival Manga NC #2 !

Dédié à l’univers du manga et de l’animation japonaise ce festival réunit passionnés et curieux de tous horizons et de toutes générations !

Plongez avec nous dans ce monde fabuleux à travers diverses animations et stands : jeux vidéo, lecture manga, danses, goodies, figurines et costumes !

Le Festival Manga NC a pour but de mettre en avant vos talents et votre créativité !

Venez assistez, dans la salle de spectacle, au grand Concours NC Cosplay* Show où défileront de nombreux participants pour le titre du meilleur costume réalisé à la main et le concours AMV** : All Must Re:Vibe !

 

*Cosplay : Se costumer et incarner un personnage tiré d’un univers fictif.

 

Un manga (漫画?) est une bande dessinée japonaise.

 

Le mot « manga » est par ailleurs parfois utilisé pour désigner, par extension, une bande dessinée non japonaise respectant les codes des productions populaires japonaises ou pour nommer, par métonymie, d'autres produits visuels rappelant certaines de ces bandes dessinées (dessins animés, style graphique, etc.).

 

Les mangas traduits en langue française se lisent généralement dans le sens d'origine (de droite à gauche). La plupart des mangas sont en noir et blanc.

 

La personne réalisant des mangas est appelée mangaka.

 

Extrait d’un article du site Universalis pour en savoir plus :

 

Une nouvelle littérature populaire

Au vu du succès des mangas en Europe occidentale, il ne fait plus aucun doute que la bande dessinée japonaise est devenue une nouvelle littérature populaire, évoluant progressivement du statut de sous-culture marginale à celui d'un vaste phénomène transgénérationnel – la convention spécialisée Japan Expo organisée au parc des Expositions à Villepinte-Paris du 7 au 9 juillet 2006 a ainsi attiré près de 60 000 visiteurs. À un niveau global, ce succès témoigne de la part croissante prise par la culture asiatique dans les modes de vie occidentaux – littérature, cinéma, gastronomie, arts martiaux, etc. –, comme en témoigne l'essai d'Anne Garrigue L'Asie en nous (2004). À ce titre, la bande dessinée japonaise, dans ce qu'elle trahit des modes de vie et de pensée nippons, est une porte d'entrée passionnante sur le Japon.

 

Mais cela ne saurait suffire à expliquer le succès des mangas en Europe. Cet engouement, largement favorisé, à l'origine, par la diffusion télévisée, depuis la fin des années 1970, de dessins animés dont ils étaient souvent adaptés, peut également être attribué au fait que les titres publiés en français visent en grande majorité le public adolescent, délaissé par la production francophone depuis l'arrêt de revues comme Pilote ou Le Journal de Tintin. De fait, à l'heure actuelle, la plus grande partie des mangas traduits en français sont des mangas pour les filles ou pour les garçons. Ce sont d'ailleurs logiquement des titres issus de ces deux catégories qui se classent parmi les meilleures ventes en France. Ainsi, chaque nouveau volume de la saga Naruto (2002, éd. or. 2000) de Masashi Tanaka, narrant les aventures de jeunes ninjas, comme de la comédie sentimentale Fruits Basket (2002, éd. or. 1999) de Natsuki Takaya, destinée aux filles, est aujourd'hui tiré à plus de 80 000 exemplaires. L'attrait, pour un public féminin traditionnellement peu porté vers la bande dessinée franco-belge et les comic books, d'histoires évoquant les atermoiements de leurs consœurs japonaises, n'est [...] Suite

Une vie dans les marges, de Tatsumi Yoshihiro

Crédits : 2010 Yoshihiro Tatsumi / Cornélius

 

Récit autobiographique, Une vie dans les marges est une « œuvre monstre » qui compte plus de 800 planches. Tatsumi y travailla de 1995 à 2006. Ici, une planche extraite de l'ouvrage.

Plus encore sur   Journal du Japon

Samedi 5 mai, au Centre Culturel du Mont Dore Festival Manga NC #2

Publié dans Evénement culturel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article