Inauguration de l’exposition L’île de Lumière l’engagement humanitaire d’un navire calédonien

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Inauguration de l’exposition L’île de Lumière l’engagement humanitaire d’un navire calédonien
Inauguration de l’exposition L’île de Lumière l’engagement humanitaire d’un navire calédonien

Il y avait foule pour cette inauguration au musée maritime de cet événement. De nombreuses personnalités civiles et militaires ont pu découvrir cette petite exposition, une petite en surface mais grande en profondeur.

Avant un cocktail et une visite par petit groupe de l’exposition, Valérie Vattier, directrice du musée, a retracé cette belle aventure humaine. Eliette Cognard, cheville ouvrière de cette idée d’un bateau pour le Vietnam a ensuite pris la parole pour expliquer comment cette idée lui était venue. Ce fut ensuite Michel Cordier, l’armateur et propriétaire de L’Île de Lumière, d’expliquer ses motivations pour abandonner ses contrats de fret avec l’Australie de l’époque pour mettre à disposition de Bernard Kouchner, fondateur de Médecins sans frontières, l’inventeur de expression "ingérence humanitaire", un navire et son un équipage. Le vieux loup-de-mer était très ému en parlant de ses souvenirs. Cette opération, la première opération humanitaire calédonienne, mérite que l’on se déplace pour visiter cette exposition. Les acteurs de cette formidable aventure ont ou vont disparaître mais le devoir de mémoire doit être pérennisé. JP

 

Inauguration de l’exposition L’île de Lumière l’engagement humanitaire d’un navire calédonienInauguration de l’exposition L’île de Lumière l’engagement humanitaire d’un navire calédonien
Inauguration de l’exposition L’île de Lumière l’engagement humanitaire d’un navire calédonien
Inauguration de l’exposition L’île de Lumière l’engagement humanitaire d’un navire calédonienInauguration de l’exposition L’île de Lumière l’engagement humanitaire d’un navire calédonien
Antoine-Laurent Figuière avec son successeur en a profité pour lui expliquer l'art de boire du punch en le faisant passer pour du jus d'orange. On peut aussi reconnaître le couple Michel qui a honoré cette soirée par leur présence.
Antoine-Laurent Figuière avec son successeur en a profité pour lui expliquer l'art de boire du punch en le faisant passer pour du jus d'orange. On peut aussi reconnaître le couple Michel qui a honoré cette soirée par leur présence.Antoine-Laurent Figuière avec son successeur en a profité pour lui expliquer l'art de boire du punch en le faisant passer pour du jus d'orange. On peut aussi reconnaître le couple Michel qui a honoré cette soirée par leur présence.
Antoine-Laurent Figuière avec son successeur en a profité pour lui expliquer l'art de boire du punch en le faisant passer pour du jus d'orange. On peut aussi reconnaître le couple Michel qui a honoré cette soirée par leur présence.Antoine-Laurent Figuière avec son successeur en a profité pour lui expliquer l'art de boire du punch en le faisant passer pour du jus d'orange. On peut aussi reconnaître le couple Michel qui a honoré cette soirée par leur présence.

Antoine-Laurent Figuière avec son successeur en a profité pour lui expliquer l'art de boire du punch en le faisant passer pour du jus d'orange. On peut aussi reconnaître le couple Michel qui a honoré cette soirée par leur présence.

Quelques photos de l'exposition, beaucoup d'autres sont à découvrir.Quelques photos de l'exposition, beaucoup d'autres sont à découvrir.
Quelques photos de l'exposition, beaucoup d'autres sont à découvrir.Quelques photos de l'exposition, beaucoup d'autres sont à découvrir.

Quelques photos de l'exposition, beaucoup d'autres sont à découvrir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article