Manifeste pour un peuple calédonien par Frédéric Angleviel

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Manifeste pour un peuple calédonien par Frédéric Angleviel

Résumé

Ce deuxième essai est la suite logique de Comprendre les référendums de 2018-2022 en Nouvelle-Calédonie. Il s’agit de se poser, au-delà de la question lancinante du débat-combat pour l’indépendance ou pour le maintien dans la France ultramarine, une interrogation bien plus porteuse de sens et d’avenir : le peuple calédonien appelé de ses vœux par Maurice Lenormand dès 1958 existe-t-il ?

 

Nous répondons « oui ». Les graines ont été ensemencées lorsque le parti autonomiste multiracial Union calédonienne prit comme devise : « Deux couleurs, un seul peuple ». La germination a commencé quand Jacques Lafleur a déclaré en 1977 : « Ceux qui ont doivent donner à ceux qui n’ont pas. » Le préambule de l'accord de Nouméa a lancé une nouvelle dynamique.

On est passé d’un état végétatif à un état de gestation quand l’accord de Nouméa a permis aux deux principes opposés de convoler. Un bébé en est né : le peuple calédonien. Ses parents continueront-ils à se disputer ou donneront-ils le meilleur d’eux-mêmes au fruit de leurs entrailles. Tout dépendra de vous, de nous, d’eux, d’ils et d’elles !

 

NB Ce livre est disponible à la librairie Calédo Livres et une version en ligne est disponible chez Edilivre 

 

Biographie de Frédéric Angleviel

Frédéric Angleviel au festival de la BD à Boulouparis en 2017 photo JP
Frédéric Angleviel au festival de la BD à Boulouparis en 2017 photo JP

 

Historien, il est né le 1er mai 1961 à Nouméa. Licencié en histoire, en anthropologie et en géographie, il a obtenu une thèse d'histoire nouveau régime sur l'histoire de Wallis et Futuna (1989) puis une Hdr sur l'historiographie de la Nouvelle-Calédonie en 2002. Professeur d'école normale, puis directeur du Centre territorial de recherche et de documentation pédagogique de la Nouvelle-Calédonie, il fait ensuite carrière à l'université et en tant qu'historien libéral. Auteur d'une dizaine d'ouvrages historiques sur l'histoire du Pacifique francophone, il s'intéresse plus particulièrement aux vagues de peuplement, à l'histoire religieuse et à l'histoire politique du "Caillou". Auteur d'un ouvrage de science fiction (La menace pourpre) et d'un roman historique (De la vendetta à la Nouvelle-Calédonie. Paul Louis Mariotti), il publie aujourd'hui un recueil de nouvelles : Caléidoscope kanak.

Publié dans Ecrivain calédonien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article