Nouveauté disponible à Calédo Livres : L’ÉPAVE, réédition du premier roman de Déwé Gorodé.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

 

Déwé Gorodé signe en 2005 ce premier roman singulier, traversé d’oralité kanak contemporaine, de récits anciens, de chants et de poèmes profondément originaux.

Dans la langue qui lui est propre, elle dresse les portraits sans concession d’hommes et de femmes tourmentés, composant par touches parfois crues, parfois gaies, parfois sombres, un tableau sans fard des passions qui ravagent les êtres. Sans faux-semblant, sans pudeur hypocrite, l’auteure choisit de dire le désarroi des femmes salies, abusées dès l’enfance, parfois au sein même de leur famille, soumises physiquement et moralement au bon vouloir du sexe fort.

« L’Épave » est une œuvre fondatrice d’une écriture kanak contemporaine, inventive et courageuse, la voix d’une femme qui brise le silence autour des maux du sexe et des violences faites à ses pairs.

Cette œuvre a été présentée pour la première fois au SILO 2005, à Poindimié. C’était alors le premier roman kanak jamais publié. « L’Épave » a reçu le prix Popaï en 2007.

Déwé Gorodé au festival de la BD à Boulouparis en 2017 entourée de quelques participants

Déwé Gorodé au festival de la BD à Boulouparis en 2017 entourée de quelques participants

Publié dans Ecrivain calédonien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article