Drôles de métiers 2, recueil de nouvelles de Fafa et son atelier d’écriture de la maison du livre

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Drôles de métiers 2, recueil de nouvelles de Fafa et son atelier d’écriture de la maison du livre
Drôles de métiers 2, recueil de nouvelles de Fafa et son atelier d’écriture de la maison du livre

Fabienne Fabre, telle une maman cigogne apporte dans son baluchon chaque année à la saison des salons littéraires son petit recueil de nouvelles. Des vents contraires ont empêché la livraison d’arriver à temps pour le SILO mais la cigogne a livré quand même avec un peu de retard le paquet. Le recueil est un remède à la déprime, un véritable rééducateur de zygomatiques. Cette production artisanale avec des textes de qualité mérite d’être encouragée et le meilleur moyen c’est de l’acheter, le tirage est limité alors il ne faut pas perdre de temps. Un bon moyen pour découvrir des talents d’ici. JP

 

Préface du recueil :

 

Fabienne Fabre, coordinatrice du recueil « drôles de métiers », paru l’année dernière, récidive cette année à l’occasion de la 12ème édition du salon international du livre océanien (SILO).

“L’écriture est du domaine du ravage autant qu’elle peut l’être de la réparation, et l’animateur peut fort bien déclencher des phénomènes qu’il est incapable de maîtriser. L’atelier d’écriture, c’est de la dynamite.”

Anne Roche.*

Fabienne Fabre déclenche, dans ses ateliers d’écriture, des explosions de rires avec ses conseils truculents. Elle ne se lasse pas de chercher de nouvelles idées, des sujets d’écriture qui font le bonheur du petit groupe de fidèles qui la suit, souvent depuis longtemps.

Le succès de la première édition l’a incitée à publier le 2ème tome de « drôles de métiers » réalisé avec ses complices, ses amis. Dix nouveaux « drôles de métiers », pleins de poésie et d’imagination sont à découvrir dans ce second tome. Un régal pour les lecteurs amateurs d’humour !

 

Joël PAUL écrivain, blogueur littéraire

* Anne Roche a été la première à créer des ateliers d'écriture dans une Université française après un séjour aux États-Unis.

 

Table des matières :

 

Extrait : (un des textes choisi pour sa faible longueur)

Péteur de câbles

 

Au départ il ne s’agissait que d’une plaisanterie idiote avec un pote. Susceptible comme il l’était, une dispute avait éclaté et l’ami en question lui avait dit, excédé : « Mais t’es un péteur de câbles professionnel, ma parole ! ». Et puis, de castings en rendez-vous ratés, il avait dû s’avouer qu’il était surtout un chômeur professionnel. Mais bon, il avait pris le parti d’en rire. Et plus il narrait, avec force mimiques, ses entretiens ne débouchant sur aucune embauche, plus ses amis se bidonnaient. C’est ainsi qu’il avait trouvé enfin sa voie. Il avait réussi à se produire, à plusieurs reprises, dans un club en tant qu’humoriste et ses sketches commençaient à marcher pour de bon. Quand on lui avait demandé son nom de scène, il avait esquissé un sourire séducteur à la Clark Gable et lancé, avec cet accent « so British » qu’il s’était entrainé à reproduire devant ses potes : « Peter ! Peter de Cabble ! ».

 

Contact :

Tel. : 28 65 10 / 81 89 36

 Courriel : fafabuleuse55@gmail.com

 Site web : http://atelierdecrituredelamaisondulivre.unblog.fr

Publié dans Nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article