LES DISPARUS DE PUKATAPU de Patrice GUIRAO à paraître chez Robert Laffont

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

LES DISPARUS DE PUKATAPU de Patrice GUIRAO

Collection : La Bête noire

Date de parution : 13/02/2020

Découvrez Pukatapu, l’îlot parfait pour disparaître !Pukatapu, c’est un paradis de sable blanc, de corail et de cocotiers perdu dans le Pacifique, à des milliers de kilomètres de Tahiti. Le long de ses eaux turquoise, une poignée de maisons colorées abritent quinze hommes, neuf femmes et, étrangement, pas un seul enfant.

Lilith, photographe, et Maema, journaliste à La Dépêche de Papeete, y effectuent un reportage sur les conséquences du réchauffement climatique. Elles croient avoir trouvé l’éden, jusqu’au jour où, sur la plage, Lilith découvre une petite main coupée.

Mais sur l’îlot, nulle trace d’un cadavre et personne ne manque à l’appel…

 

Lilith et Maema, le duo d’enquêtrices le plus attachant du pacifique.

« La Polynésie a trouvé sa vraie perle noire ! » Julie Malaure, Le Point.

 

Après le formidable succès du Bûcher, Patrice a relevé le défit, d'un deuxième ouvrage Noir Pacifique que les Calédoniens vont adorer ! Joël PAUL

 

 

Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie !

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant...

 

Photo JP
Photo JP

Patrice Guirao arrive à Tahiti en 1968, à l’âge de quatorze ans.

 

C’est de cette terre lointaine qu’il se consacre à l’écriture : d’abord la poésie, puis les chansons et les comédies musicales à succès, et enfin le roman policier.

 

La première enquête de Lilith et Maema, Le Bûcher de Moorea, est publiée dans la collection La Bête noire et par les éditions Pocket.

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article