Nouveauté disponible à Calédo Livres : ZACHARIE BLONDEL, VOLEUR DE POULES de Philippe Cuisset

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nouveauté disponible à Calédo Livres : ZACHARIE BLONDEL, VOLEUR DE POULES de Philippe Cuisset

Philippe Cuisset vit à Reims où il enseigne le français. (Information et photo site de l’éditeur).

 

Zacharie Blondel, voleur de poules est son premier roman publié. Ce texte a pour but d'illustrer la parole de Jim Harrison : « La responsabilité de l'écrivain, c'est de donner une voix à ceux qui n'en ont pas. »

 

Dans ce roman, inspiré de l'histoire d'un vrai bagnard de Nouvelle-Calédonie, rend la parole et le droit au souvenir à des hommes dont la « déchéance » servit de prétexte pour en faire des esclaves oubliés de tous, broyés en toute légalité.

 

Prix de vente : 3150 F

 

 

Résumé :

Après la Commune de Paris, de nouvelles lois vont réprimer les populations potentiellement dangereuses. La politique d'épuration sociale, déjà violente sous le Second Empire, se durcit sous la IIIe République. Déportation, transportation et relégation remplissent les bagnes de métropole ou d'Outre-Mer. Les travaux forcés, vantés par d'honorables ministres républicains, doivent aboutir à une forme de rédemption laïque que les bagnards sont censés porter jusqu'aux antipodes. Mais cette image colonisatrice d'une France modernisée, industrielle et triomphante, n'est qu'une façade. En réalité, on nettoie le territoire de cette intarissable veine de misère, on rassure les honnêtes gens, on offre ainsi aux puissantes exploitations agricoles et minières une main d'œuvre à bas prix. L'administration pénitentiaire signe avec la direction de la Société Le Nickel des « contrats de chair humaine ».

 

Charles Zacharie Blondel, petit agriculteur ruiné, braconnier et voleur de poules, condamné à la relégation à l'île des Pins, fut victime au bagne de Nouvelle-Calédonie de ce tout premier avatar du néo-esclavagisme colonial.

 

Kyklos Editions, à l’image de son logo, définit sa politique éditoriale sans discrimination de temps, de lieu, d’identité, d’idée ou de style des œuvres qui forment son catalogue.

 

Maison d’édition indépendante, Kyklos a pour but d’assurer la sélection, la publication et le suivi des œuvres de ses auteurs.

Son catalogue est constitué de titres multiples, éclectiques au sein d’une unité cognitive, en vue de poser les bases de l’intérêt et de la réflexion chez ses lecteurs.

La politique éditoriale de Kyklos Editions ne se cantonne ni géographiquement ni culturellement.

Au travers de deux cents millions de francophones répartis sur cinq continents, du recours à la traduction, Kyklos Editions n’a pas de trajectoire linéaire, soutient la polémique par une liberté d’expression non assujettie à sa politique éditoriale.

Le ton des éditions est rigoureux, divertissant et intellectuellement stimulant. Si les ouvrages présentés s’avèrent dérangeants, Kyklos Editions en assumera les conséquences, s’opposant énergiquement à toute forme de censure, restant fidèle à sa voix dissonante par laquelle elle tente de séduire, sans forcément chercher à plaire.

Du nouveau, de l’ancien pour du renouveau, au moyen d’une communication multi supports, Kyklos Editions entend renouer avec la vocation première d’un éditeur : mettre en relation textes et lecteurs.

Fabrice Berthet, directeur éditorial

Publié dans Colonisation, Roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article