Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANTUne soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Le geste de bonjour te les invités de Nouvelle-ZélandeLe geste de bonjour te les invités de Nouvelle-Zélande
Le geste de bonjour te les invités de Nouvelle-Zélande

Le geste de bonjour te les invités de Nouvelle-Zélande

C’est sur la terrasse Perui au lieu de l’aire coutumière Mwakaa, l'espace de la chefferie en langue drubea, avec le geste de bonjour dans la coutume par Emmanuel Tjibaou que cette soirée a commencé. La pluie, tant désirée, étant venue s’immiscer dans cette soirée dédiée à la pensée en action.

Emmanuel Tjibaou ouvre la soirée salle Sisia

« Hure meno », c’est par l’explication de ces mots qu’Emmanuel Tjibaou a ouvert la soirée avec une intervention pleine d’amour pour sa culture et de pédagogie pour expliquer à sa manière ce que signifie être vivant pour un kanak. Emmanuel Tjibaou essaie toujours de faire comprendre le monde kanak à ses invités. « Le geste », est indispensable pour dire qui on est, d’où, de quel clan. C’est un geste obligatoire. On doit se présenter, se faire petit, s’humilier, c'est-à-dire s'abaisser volontairement, se faire humble. Une attitude qui n’est pas celle de paraître inférieur mais une attitude de respect qui n’est pas toujours comprise ainsi. « On se nourrit de l’humanité de l’autre, c’est ça être un homme. » Emmanuel Tjibaou ne se lasse pas d’essayer de transmettre ses valeurs. Il a raconté comment il avait pris conscience de l’importance du geste dans sa jeunesse suite au suicide d’un cousin. Avec le geste, le défunt était redevenu « vivant », il avait repris sa place sous une autre forme. C’est le premier geste qu’il a appris à son fils, savoir le dire et en connaître son sens, c’est le souffle du clan, une belle explication de la culture kanak pour l’ouverture de cette soirée dédiée à la pensée.

 

Lecture de Stéphane Piochud

Le programme a été ensuite déroulé avec en première partie une belle lecture HISTOIRE DE DEVA d’après le récit de Blaise Moimbeu et Ito Waïa. Un texte remarquable de Sosthène Dessange lu par le talentueux comédien Stéphane Piochaud qui a su captiver l’auditoire. Seul en scène dans un décor inexistant, une chaise et le projecteur, pour raconter 1878, Ataï, l’exil et le massacre des gens de Deva. L’histoire racontée par les perdants, pour changer de l’histoire écrite par les vainqueurs. C’était beau émouvant et conforte l’idée qu’il faut dire raconter, ne pas se voiler la face sur une colonisation qui a laissé beaucoup de cicatrices.

NB : Lors de l’insurrection d’Ataï en 1878, les villages ont été brûlés par l’armée coloniale, et la communauté kanak gravement touchée.

 

 

Ensuite ce fut le tour des intervenants venus de Nouvelle-Zélande

L’IMAGE D’UNE SOUCHE - Comment une image prolonge une idée de la vie dans notre expérience du monde ? Par Amaury Da Cunha.

L’écrivain, photographe a présenté son travail et donné son point de vue très intellectuel et abstrait de l’être vivant et son obsession pour une souche de kaori qui garde des traces de vie en Nouvelle-Zélande.

Plus avec Amaury da Cunha, Basse lumière, récit, Filigranes Editions, 2018

LA VIE AU BORD DE LUMIERE - film et intervention sur les fonds marins, là où la lumière disparait par James Nikitine

La diffusion du film a permis aux spectateurs de vivre une plongée en sous-marin scientifique, une expérience unique loin des images sous-marines que l’on propose habituellement. A la limite de la lumière « Être Vivant », prend complètement son sens. Les fonds sous-marins sont encore méconnus alors qu’on connait tous les recoins de la surface de la lune à dit le scientifique.

 

VIVRE DANS LE PARC OU DANS LA FÔRET La transformation du paysage par l’art par Hoël Duret.

L’intervention du paysagiste a emmené le public vers un regard différent des paysages avec l’histoire de la peinture des paysages et ce que l’homme en a fait ; Comme l’intervenant plongeur, c’est un autre regard sur le monde parfaitement en phase avec le thème de la soirée que ce jeune paysagiste nous a offert.

 

Après un détour par la salle d’exposition - visite de SAUVER LE MONDE par Gabriela Salgado, et pour finir dans la bonne humeur, LE VIN VIVANT - impromptu par Mathieu Solier, le philosophe, Dionysos d’un soir, et Guillaume Berger qui pourrait reprendre à son compte cette déclaration célébre : Seuls les animaux ne boivent pas d'alcool.

Charles Bukowski, dans un entretien, avait expliqué son rapport avec le vin : « C'est le sang des dieux. Vous pouvez en boire beaucoup tout en restant relativement sain » Pour Baudelaire, le vin est ce philtre qui permet à l'homme de peine d'oublier la réalité. Contrairement au haschisch ou à l'opium, le vin est «démocratique».

Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT
Une soirée belle soirée dédiée à la pensée en action au centre culturel Jean-Marie Tjibaou. LA NUIT DES IDÉES - ÊTRE VIVANT

Publié dans Culture Kanak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article