Sourde colère – Un Aborigène indigné de Stan Grant

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sourde colère – Un Aborigène indigné de Stan Grant

2 300  XPF Disponible à Nouméa

Une réflexion personnelle d’une puissance hors du commun sur les questions raciales, culturelles et identitaires.

En tant qu’Aborigène, Stan Grant a dû faire face toute sa vie à l’héritage raciste de son pays, l’Australie. Confronté dès l’enfance à l’adversité, il a réussi à y échapper grâce aux études et à la découverte des écrits de James Baldwin, devenant l’un des journalistes les plus reconnus d’Australie. Dans cet essai, Stan Grant réagit au racisme qu’il observe autour de lui, toujours aussi présent. Il décrit avec une passion et une sincérité déchirantes la colère, la honte et les épreuves inhérentes à son identité.

D’une écriture directe, stupéfiante, il nous rappelle qu’il ne faut jamais rien tenir pour acquis dans notre combat pour en venir à bout.

Une autobiographie d’une grande profondeur, méditation d’un écrivain aborigène sur l’Australie blanche. JOYCE CAROL OATES (Source site de l’éditeur)

GRANT Stan

Journaliste, Stan Grant est lauréat de nombreux prix. Il est rédacteur en chef international de la chaîne Sky News Australie, et rédacteur en chef chargé des questions aborigènes au sein de la rédaction australienne du quotidien The Guardian. De 2001 à 2012, il a travaillé comme présentateur pour l’antenne de la chaîne américaine CNN à Hong Kong, avant d’être envoyé comme correspondant permanent à Pékin, d’où il a couvert entre autres les conflits en Afghanistan, au Pakistan et en Irak. D’origine aborigène, il appartient au peuple Wiradjuri.

FAUQUEMBERG David

Né en 1973, David Fauquemberg est romancier, traducteur et reporter. Son premier roman Nullarbor, inspiré d’un long voyage dans l’ouest australien, obtient en 2007 le prix Nicolas Bouvier au festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo. En 2009, Mal tiempo, dont l’intrigue se déroule dans le milieu de la boxe, entre Cuba et l’île de Trinidad, est couronné du prix de la Ville de Caen, du prix des Hebdos en région et du prix Millepages. Fruit d’une longue immersion dans le milieu des gitans flamencos d’Andalousie, Manuel El Negro paraît en 2013.

Traducteur de l’anglais et de l’espagnol, David Fauquemberg a notamment traduit le prix Nobel sud-africain Nadine Gordimer, R. L. Stevenson, James Meek, Luis Sepúlveda. Il est également l’auteur de longs récits pour les revues XXI, Long Cours, Desports et les magazines Holiday et Géo. Bluff, son quatrième roman, est né de plusieurs années de voyage en Polynésie française et dans tout le Pacifique sud, notamment en Nouvelle-Zélande où il a passé six mois en 2015, en tant que lauréat de la résidence du Randell Cottage. Bluff a obtenu le prix Henri-Queffélec et le prix Gens de mer 2018

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article