Violences faites aux Néocalédoniennes : Caledonia Blues, de Claudine Jacques Au vent des îles dans Le Monde, le magazine Des Livres

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Des Livres

Date : 10 juillet 2020 Page de l’article : p.20

Pays : FR Périodicité : Hebdomadaire

 

Histoire d'un livre

Violences faites aux Néocalédoniennes

Il n'y a pas d'à peu près dans l'horreur», assène l'un des protagonistes de la nouvelle Gowe » (Pars!, en bichlamar, un pidgin parlé en Nouvelle-Calédonie et à Vanuatu), à sa jeune épouse. L'avertissement vaut manifestement pour tout le recueil : chacun des textes le composant dessine avec une précision terrible les différentes violences faites là-bas aux femmes. Car telle semble être la véritable opposition qui structure la Grande Terre, au-delà de la division Kanak-Caldoches. Ces « emboucanements » trouvent ici une expression empreinte de sincérité, qui doit beaucoup à l'aptitude de l'autrice à nouer ses drames en une poignée de mots. Les troublantes miscellanées de ce Caledonia Blues sonnent admirablement justes jusqu'à l'écœurement. Certes, le lecteur sortira un peu groggy de leur lecture. Mais il aura en chemin retrouvé le sens de cette idée, que l'on croit souvent usée et creuse, selon laquelle « les mots nous libèrent ». ZOÉ COURTOIS

Caledonia Blues, de Claudine Jacques Au vent des iles. 212 p

(Source de l'info FB de Claudine Jacques)

Histoire. « Poulo Condore. Un bagne français en Indochine », de Frédéric Angleviel avait déjà eu l’honneur d’un article dans Le Monde en Janvier 2020

Publié dans Nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article