Causerie à Calédo Livres autour de l’ouvrage Les Fédéralismes de Florence et Jean-Yves Faberon

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Florence et Jean-Yves Faberon

Florence et Jean-Yves Faberon

Cathie Manné recevait Florence et Jean-Yves Faberon, les auteurs du livre Les Fédéralismes. Une contribution aux réflexions pour la Nouvelle-Calédonie de demain, à la recherche d’institutions capables de servir la communauté de destin pour tous sans aucune exclusion.

Le double fédéralisme une idée lancée par Pierre Bretegnier soutenu par Pierre Maresca et défendu par le professeur Faberon depuis quelques années, est la solution Pieds-noirs de Calédonie (Français originaires d'Algérie) pour le futur du Caillou. Un concept de pensée qui se retrouve aujourd’hui dans l’hyper-provincialisation envisagée par certains partis.

Cette causerie me permet de rendre hommage à Pierre Maresca qui faisait parti de notre famille des écrivains et auteurs calédoniens. Le professeur Jean-Yves Faberon l’a fait avec émotion dès le début de sa causerie après la présentation de l’ouvrage.

En 1975, Pierre Maresca a écrit « Les nuits du bagne calédonien ». Il a participé à la rédaction du « Mémorial calédonien » sorte d’encyclopédie de l’histoire locale en une dizaine de tomes. En novembre 2011, Pierre Maresca a publié son ouvrage « L’Exception calédonienne, petites histoires humaines et politiques de la grande histoire calédonienne (1970-2011) » chez L’Harmattan en 2011 dans la collection Portes océanes dirigé par Frédéric Angleviel. JP

 

Florence et Jean-Yves Faberon ont attiré à la librairie moins de monde que le sujet ne le laissait prévoir. Le mayonnaise du fédéralisme peut prendre mais faudrait-il encore quelle fasse consensus. Il semble que cela ne soit pas encore le cas, mais l’idée est relancée, certains veulent y croire. Le professeur est bien conscient que le fédéralisme est à contre-courant du débat d’aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie à la veille d’un référendum binaire avec oui ou non comme seule alternative, un procédé inutile, dixit le professeur. Le résultat sera de toute façon nocif compte-tenu du clivage, d’autant qu’aucun des deux blocs en présence ne pourra éliminer l’autre. Le lendemain du 04 octobre, nous ne seront pas avancé, a-t-il précisé.

L’ouvrage de Florence et Jean-Yves Faberon est vendu 3 325 XPF. Il explique dans le détail ce qu’est le fédéralisme. Il faut noter la contribution à cet ouvrage de juristes de divers pays pour éclairer les curieux sur ce système en vigueur dans de nombreux pays, immense comme la Russie ou minuscule comme les Comores. Dans les exemples cités, les bons seraient ceux des USA ou de l’Australie car dans les pays comme la Belgique ou le Canada, le fédéralisme n’a pas fait disparaître le communautarisme. Mais les auteurs, malgré l’obstacle de la constitution française, qu’il faudrait réviser, sont persuadés que c’est la solution. L’accord de Nouméa, disent-ils, c’est du fédéralisme interne avec la provincialisation et externe avec la France et le transfert de certaines compétences. L’accord de Nouméa signé pour 20 ans est normalement terminé, il est temps de passer à autre chose. Le sujet épineux de la partition et de l’hyper-provincialisation n’a pas été oublié. Le professeur assume ses idées et espère qu’une solution pour le pays, qui offrirait sécurité et vivre ensemble soit rapidement trouvée. On peut regretter que les auteurs aient prêché devant un public convaincu d’avance et l’absence de nationalistes qui auraient pu alimenter le débat en apportant la contradiction. Néanmoins le professeur a interrogé les indépendantistes. Certains, comme Jacques Lallié, sont pour le fédéralisme mais des États fédérés de Micronésie !

LES FÉDÉRALISMES Sous la direction de Jean-Yves et Florence Faberon

Le présent ouvrage n’est pas un traité du fédéralisme. Il n’est pas une théorie. Le fédéralisme est une dynamique institutionnelle propre à établir des formes d’États composés fondés sur la conciliation des principes d’autonomie et de solidarité des collectivités membres. Cet ouvrage collectif expose un état actuel des différentes mises en œuvre des idées fédérales. Il dresse des tableaux dont la diversité nous éloigne d’une introuvable synthèse : ces fédéralismes sont un état d’esprit, non une recette. Ils n’appliquent pas un dogme mais expriment une éthique. Il revient aux sociétés humaines disparates de s’en inspirer pour tisser leurs liens… suite voir article sur l’ouvrage

Causerie à Calédo Livres autour de l’ouvrage Les Fédéralismes de Florence et Jean-Yves Faberon

Publié dans Essai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article