Quelle poésie au XXIème siècle ? Une remarquable conférence de Sylvie Coquillard

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Sylvie Coquillard et des ouvrages de poésie
Sylvie Coquillard et des ouvrages de poésie

Sylvie Coquillard et des ouvrages de poésie

UPNC (Université Populaire de Nouvelle-Calédonie) a réussi le tour de force d’attirer du monde en période de vacances scolaires pour cette conférence. Une preuve de plus de l’attrait pour la poésie des Calédoniens.

Choisir de faire son introduction de conférence avec Grand Corps Malade, de son vrai nom Fabien Marsaud, qui n'est pas un rappeur, ni un poète au sens académique, mais un slameur fut d’emblée une indication de l’orientation de la conférence. La poésie n’est pas morte. Elle-même bien vivante à travers le slam notamment.

Le slam est une compétition de poésie venue de Chicago. Les compétiteurs se choisissent un pseudo et scandent leurs textes a cappella. Mais Grand Corps Malade est au dessus du lot Mais je t’aime qu’il interprète en duo avec Camille Lellouche en attendant le nouvel album intitulé Mesdames est remarquable.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, la poésie d’aujourd’hui, Sylvie Coquillard a fait un rappel historique de la poésie qu’elle a défini, entre autres, comme « un genre et avant tout un art ». La conférencière, ancienne enseignante, avait préparé son « cours » avec des citations, des vidéos pour captiver son auditoire sans aucun temps mort. Elle ne pouvait pas faire l’impasse de remonter à la Grèce antique où les poètes rivalisaient avec les Dieux en chantant leurs poèmes comme Orphée, comme le fait Fabien Marsaud. La poésie à travers les âges, c’est aussi évoquer les troubadours plus tard, la poésie était aussi déclamée en chanson aux Moyen Âge. Nos slameurs d’aujourd’hui sont parfaitement en phase avec le genre. Sylvie Coquillard n’a pas oublié de parler du romantisme et de l’incontournable Victor Hugo avec une vidéo d’une jeune asiatique Pak So La déclamant un poème des contemplations dans la langue de Molière avec les difficultés que l’on devine, un passage très émouvant de la conférence. Cette conférence a été une grande réussite, les amis de la poésie disséminés dans la salle avaient préparé une surprise avec la lecture de poèmes à voix haute à tour de rôle. Bravo Sylvie. Mathieu Solier était aux anges de voir le public conquis après le choix de cette conférencière. JP

Mathieu Solier et la conférencière

 

Public et Sylvie Coquillard pendant son exposé
Public et Sylvie Coquillard pendant son exposéPublic et Sylvie Coquillard pendant son exposé

Public et Sylvie Coquillard pendant son exposé

Les amis de la poésie (lectures)Les amis de la poésie (lectures)
Les amis de la poésie (lectures)Les amis de la poésie (lectures)
Les amis de la poésie (lectures)Les amis de la poésie (lectures)

Les amis de la poésie (lectures)

De chaleureux applaudissements en fin de conférence

De chaleureux applaudissements en fin de conférence

Publié dans Poésie, conférences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article