L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien
L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché LucienL’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien

Le Marché de Lucien est un événement populaire ouvert à tous qui se tient tous les derniers samedi de chaque mois.

Organisé autour des valeurs telles que le partage, l’écocitoyenneté, et la protection de l’environnement. Ce samedi, en plus des activités habituelles, Hamid Mokaddem Professeur agrégé de philosophie, en poste à l'Institut de la Formation des Maîtres de la Nouvelle-Calédonie (IFMNC) et Nicolas Kurtovitch célèbre écrivain calédonien se sont associés pour parler de l’homme et de la nature. Un philosophe et un poète, un duo redoutable. Ces deux là nous ont offert une conférence de haut vol, de qualité supérieure même. Ils ont été très complémentaires. Le public, pas très nombreux à cause d’une foule d’autres événements ailleurs et en même temps a été cependant sous le charme pendant 1h30.

Après une courte présentation des auteurs et un rappel de la raison de cet événement du SILO 2020 hors les murs par Christophe Augias, le directeur des bibliothèques Bernheim, Hamid Mokaddem a ouvert le bal. Le conférencier a d’emblée précisé que ses propos seraient bien différents des discours stéréotypés entendus dans cette période pré-référendaire. Hamid a le don de glisser des petites phrases, des pics d’actualité à sa manière, c'est-à-dire avec sa grande érudition. Hamid Mokadden a tenu à préciser qu’il était un homme de terrain, un intellectuel de terrain. Confronté au quotidien dans son métier de formateur à la jeunesse, il a confiance en l’avenir. Ses élèves sont peut-être plus en harmonie avec le thème de la conférence « L’homme et la nature » que des gens plus âgés. Il ne se reconnaît pas dans le discours médiatique actuel. Après ce préambule, il a décliné « L’homme et la nature » sous tous les aspects philosophiques possibles.

Il maîtrise son sujet à merveille. Il a parlé cosmologie, cité de mémoire des pans d’anthologie des grecs à Camus en passant par Foucault, un de nos grands philosophe disparu, connu pour ses critiques des institutions sociales. Hamid Mokadden, est un livre audio. Il a, dans une de ses conclusions, énoncé que « l’homme est une partie de la nature, mais c’est le seul qui s’arroge le droit de parler en son nom ». Avec René Descartes mathématicien, physicien et philosophe, il achevé sa démonstration et donné la leçon, le professeur était en forme.

Après Hamid, le poète avait un défi à relever. Nicolas a de l’expérience. Il a expliqué avec brio ses relations avec la nature par l’écriture. Il est à l’écoute de la nature, sans elle, il ne pourrait pas écrire. C’est un poète on l’a bien senti dès le début de son intervention. Si « regard et écoute de la nature » étaient récurrents dans ses propos. Il a aussi évoqué le silence, l’utilisation de tous ses sens, en particulier l’odorat et le mouvement, qui a fait l’objet d’explications complémentaires au moment des questions du public. Avec son allégation que « si l’homme n’existait pas, la nature n’existerait pas », le poète s’éleva à la hauteur du philosophe. Les neurones de certaines personnes du public montèrent dangereusement en température mais Nicolas su expliquer ce qu’il exprimait avec ce propos sibyllin.

 Le public a largement participé avec ses questions en fin de conférence. On a même disserté sur la Covid-19. Le philosophe a alors repris la main. Bon moment de partage de savoir avec cette conférence du marché Lucien. Faire son marché dans de telle condition est un vrai plaisir !

L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien
L’homme et la nature, une conférence Silo hors les murs au Marché Lucien

Publié dans conférences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article