Christophe Sand : "Le dossier du bagne calédonien devra inclure toutes les communautés du pays" un article de Yann Mainguet à lire sur le quotidien Les Nouvelles

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Lors d'une conférence jeudi soir à Nouville, Christophe Sand a posé une idée au milieu de la place : inscrire le bagne calédonien sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco. Le chemin est long, mais le pays dispose d'atouts, selon l'archéologue.

Cet article de Yann Mainguet du 10/07/2021 est réservé aux abonnés mais au cours  de sa dernière causerie à la librairie Calédo Livres, il parlait déjà « vivre ensemble et rapprochement des communautés ». Voir ci-dessous

Christophe Sand et Sylvain Pabouty
Christophe Sand et Sylvain Pabouty

Christophe Sand et Sylvain Pabouty

Christophe Sand était l’invité de Cathie Manné début mars 2021 pour parler de l’héritage des ancêtres, un ouvrage bilingue français-anglais, une synthèse accessible de la longue histoire de la Mélanésie. Il a attiré la foule dans la petite librairie.

C’était la reprise des causeries de l’année 2021, les inconditionnels de ces rencontres étaient là, en plus des nombreux des nombreux fans de Christophe Sand. Debout ou assis par terre, le manque de place ne les a pas découragés. Il faut dire que Christophe est un sacré conteur, il sait captiver son auditoire, il maîtrise parfaitement son sujet. Sa réputation n’est plus à faire.

L’Institut d’archéologie de la Nouvelle-Calédonie et du Pacifique n’est plus dirigé par Christophe Sand depuis 2019 mais le staff de l’IANCP était dans la salle et le président du conseil d’administration, Sylvain Pabouty était à ses côtés. Christophe Sand avait aussi co-fondé, en 1991, le département archéologie qui dépendait alors du service musées et patrimoine du gouvernement. C’est monsieur archéologie du caillou.

« Cette publication contribue à la diffusion des connaissances archéologiques vers les habitants de l’Océanie. Elle tente d’illustrer comment fonctionne l’archéologie et quels ont été les résultats majeurs obtenus sur le long passé de la région. Elle tente également de présenter de façon claire comment l’archéologie peut être utilisée en lien avec l’histoire traditionnelle, mais aussi les questions auxquelles elle ne peut pas répondre. Il s’agit d’un voyage dans notre passé, à travers l’étude des vestiges laissés par les ancêtres il y a 40 000 ans, 3 000 ans ou seulement 200 ans dans le sol ou en surface de nos îles. » Peut-on lire dans la présentation de l’ouvrage.

L’ouvrage a germé dans sa tête depuis 2002, le but étant de donner une explication aux océaniens sur l’archéologie. Il devait paraître en trois langues mais le bichlamar n’a pas été retenu pour des problèmes de traduction et de correction. Cette plaquette est aussi originale car elle couvre une période exceptionnellement longue de – 40 000 ans à nos jours, ce qui est rare en archéologie mais comme le dit Christophe, « la cannette jetée dans les brousses aujourd’hui deviendra un objet archéologique demain ». Un long chapitre du livre est consacré à expliquer l’archéologie car les archéologues utilisent une chronologie, un concept mathématique d’européen qui n’a pas forcement cours dans le monde océanien. Il devait expliquer le découpage du temps « archéologique ». L’archéologue a été bavard, une vraie leçon impossible à résumer mais il a fait des révélations, l’histoire du peuplement, de l’installation des hommes qui date de l’époque glaciaire en Océanie est plus ancienne que le peuplement du contient européen. Les terres émergées permettaient de le faire. Cette affirmation est étonnante mais pas homogène. La Mélanésie par exemple a été colonisée tardivement. Ce sont des bribes de confidences de Christophe Sand que j’ai retenu mais en achetant son dernier ouvrage et ses précédents on doit pouvoir enrichir ses connaissances sur les ancêtres et devenir incollable dans les diners mondains ou entre amis. JP

Christophe Sand : "Le dossier du bagne calédonien devra inclure toutes les communautés du pays" un article de Yann Mainguet à lire sur le quotidien Les Nouvelles
Christophe Sand : "Le dossier du bagne calédonien devra inclure toutes les communautés du pays" un article de Yann Mainguet à lire sur le quotidien Les NouvellesChristophe Sand : "Le dossier du bagne calédonien devra inclure toutes les communautés du pays" un article de Yann Mainguet à lire sur le quotidien Les Nouvelles

Merci à Calédonia pour ce reportage et au travail du technicien seul à la manœuvre dans la librairie bondée

beaucoup de monde pour écouter l'archéologue
beaucoup de monde pour écouter l'archéologue
beaucoup de monde pour écouter l'archéologue
beaucoup de monde pour écouter l'archéologue
beaucoup de monde pour écouter l'archéologue
beaucoup de monde pour écouter l'archéologue

beaucoup de monde pour écouter l'archéologue

Publié dans conférences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article