Nuelasin numéro 45, le petit de journal de Tieta est disponible

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Nuelasin numéro 45, le petit de journal de Tieta est disponible

Fêtons le premier avril et son poisson même si la covid n’en était pas un. Sinon quoi ? Se morfondre ? Grands Dieux !

Téléchargez le journal en suivant ce lien ç 

Ci-dessous un petit texte en supplément du rédacteur en chef :

On était à Havila. Je devais être au collège. À midi d’un jour, deux garçons furent appelés au réfectoire devant le monde pour être ‘jugés’ et après recevoir des coups de trique. Tous furent surpris que le surveillant disparaisse un moment pour reparaître peu de temps après. Il avait été appelé par un prof qui cherchait à s’excuser (on le saurait bien après.) « Voilà, Qahe* et Giin*, vous êtes sauvés. » Ils pleuraient. Les deux élèves étaient allés informer leur prof de leur sort. L’enseignant leur avait donné l’idée de raconter des bobards le 1er avril (poisson d’avril.) C’est la mode de chez les blancs disions-nous. Effectivement qu’ils avaient voulu mettre en pratique ce qu’ils avaient reçu de la culture de l’autre. Les deux hurluberlus ont alors écrit une petite lettre qu’ils ont faite parvenir astucieusement à une demoiselle: « Iengenë* ton grand frère est décédé dans la nuit dans un accident de voiture. Nous allons venir vous chercher ton frère et toi pour l’enterrement en fin de semaine. » Mot signé des parents. La rose ne se rendit pas en cours. Qu’elle pleurait ! Elle a ensuite cherché à joindre sa famille en allant voir le vieux cuisinier qui s’était mis à contacter les parents. Imaginez le branle-bas de combat. Il était surtout très en colère parce qu’on ne plaisante pas sur ce sujet. Cela nous a ouvert une brèche vers la culture des blancs des années après. Mais on n’oublie plus de dessiner un poisson.

(*) Prénoms d’emprunt.

Pour compléter votre lecture, je vous dédie cet écrit que j’ai envoyé à Madue quelques années auparavant. Wws

 

Publié dans Culture Kanak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article