Les vertiges de l’orée est le fruit d’un été consacré à l’écriture, dans le cadre inspirant du Château Hagen. Résidence d’écriture 2021 renseignements ci dessous.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Leslie Gobille au SILO 2020 avec Jean-Brice Peirano
Leslie Gobille au SILO 2020 avec Jean-Brice Peirano

Leslie Gobille au SILO 2020 avec Jean-Brice Peirano

Dans le cadre de leur soutien au développement de la filière du livre, la province Sud et la Maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie sont heureuses de vous annoncer la reconduite, pour la cinquième édition, de leur résidence de création littéraire au Château Hagen.

Cette résidence de jour permet à l’écrivain.ne lauréat.e, résident.e de la province Sud, de disposer d’un lieu propice à la création afin de se concentrer pleinement à son travail d’écriture.

Cette résidence se tiendra en fin d’année 2021 sur une période maximum de trois mois, dans le Château Hagen (Nouméa, province Sud). (Source de infos site MLNC)

Retrouvez le règlement complet en consultation ou téléchargement en suivant ce lien

« Les Vertiges de l’orée » de Leslie Gobille, à découvrir absolument ! il est vendu 1800 XFP à la librairie Calédo Livres

Publié le : 21/09/2021 11:10:56

« Les Vertiges de l’orée » 

Calédo Livres vous recommande la lecture de ce roman plein d’humanité, sensible et poignant !

Il est librement inspiré de l’expérience captivante, extrême, bouleversante, qu’a représentée l’immersion de l’auteure pendant dix années dans un quotidien carcéral.

« Les Vertiges de l’orée » est le premier roman de Leslie Gobille, une nouvelle plume prometteuse, lauréate de la résidence d’’écriture de la Province Sud en 2019 pour ce projet.

Leslie Gobille voit le jour en Sarthe en 1980. L'univers rural et solitaire qui lui sert de berceau l’amène à nouer tout au long de son enfance, des amitiés intenses avec les animaux, les nuages et la littérature. Dès l'année de CP elle commence à écrire « des livres » ̶qu’elle tient à illustrer « malgré son absence évidente de dispositions pour cet art » ̶ et déclare qu’elle deviendra « écrivaine ». Elle est donc, à cet âge précoce, et à son insu, déjà féministe.

Après l’obtention d’un bac littéraire, elle décide de faire la part belle à sa seconde passion, celle de l'humain et de son roman intérieur, et engage des études de psychologie à l’université d’Angers. C’est avec son diplôme de psychologue clinicienne en poche, qui sera complété par la suite d’une spécialisation en criminologie, qu’elle s’installe en 2006 en Nouvelle-Calédonie.

Elle y exerce son métier avec passion, essentiellement dans le secteur pénitentiaire. Après treize ans de cette pratique exigeante qui ne lui laisse plus beaucoup de temps pour parler aux nuages, la voilà qui rêve d’une halte dans sa vie tourbillonnante pour s’adonner de nouveau à l’écriture. Elle candidate alors à la résidence proposée annuellement par la province Sud et la Maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie comme dispositif d’aide à la création littéraire. Elle en est la lauréate 2019.

« Les vertiges de l’orée » est le fruit d’un été consacré à l’écriture, dans le cadre inspirant du Château Hagen.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article