Femmes francophones : portraits littéraires de Nouvelle-Calédonie. Des images de l'expo et du vernissage.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos de Clotilde Richalet (Tous droits réservés)
Photos de Clotilde Richalet (Tous droits réservés)Photos de Clotilde Richalet (Tous droits réservés)

Photos de Clotilde Richalet (Tous droits réservés)

Des photos magnifiques en échantillon
Des photos magnifiques en échantillonDes photos magnifiques en échantillon

Des photos magnifiques en échantillon

Quelques-unes des 18 femmes exposées ci-dessus. Tous les ingrédients étaient réunis pour la réussite de cette exposition. Le lieu, une photographe talentueuse et des autrices superbes !

Voir aussi un article présentation de l’expo et du lieu en suivant ce lien

Des témoignages publiés sur Facebook.

Imasango

Une exposition à voir absolument.

Dans un récit photographique en noir et blanc, FEMMES FRANCOPHONES: PORTRAITS LITTÉRAIRES EN NOUVELLE-CALEDONIE, Clotilde Richalet Szuch, photographe, concilie le vrai et le subjectif, avec une aisance étonnante: en effet, chaque photo raconte avec acuité la vérité de chacune d’entre nous.

Transparait une belle collaboration entre ces femmes photographiées et Clotilde Richalet Szuch, où l’on retiendra du choix du noir et blanc, l’intensité de la lumière née d’un regard bienveillant, qui n’est autre que celui de l’échange authentique.

Les légendes des photos, apparaissent sous forme de participation active, chaque femme se prêtant au jeu de choisir parmi les 10 mots proposés lors de la semaine de la langue française et de la francophonie. Le grain,  le portrait en gros plan, le décor, la pause, la scénographie, l’éclairage, concourent à  donner à cette série, une pertinence harmonieuse.

À titre personnel, cette exposition interroge indirectement, par son contenu même, notre capacité à offrir notre portrait à celui qui photographie et nous place indirectement dans la dépendance du regard subjectif qu’il portera sur nous. Je remercie la photographe de sa présence.

Marie Murtini

Hier soir, vernissage chaleureux

Exposition ouverte au public jusqu'au 20 mars aux horaires du creipac : 8h- 16h

Christine Sales Bourrelly

Quel cadre magnifique et chargé d'histoire pour cette belle exposition ! Pendant un mois, au Creipac, dans les anciens bâtiments du bagne à Nouville, les auteures locales sont à l'honneur. Nous avons participé à l'opération Dis-moi dix mots en préambule à la semaine de la Francophonie. Pour moi, le mot "ébaubi".

Bravo à Clotilde Richalet Szuch pour avoir capté avec élégance un peu de notre âme à chacune ! À voir au Creipac jusqu'au 20 mars.

Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )
Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )

Et quelques-unes en plus (Photos Clotilde Tous droits réservés )

Publié dans Evénement culturel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article