Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Claudine Minel, Sandra Dumeix, Léopold Hnacipan et Joël PAUL en dédicace

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Barbara Chéron libraire, Sandra Dumeix auteur et Joël PAUL (écrivainducaillou)

Barbara Chéron libraire, Sandra Dumeix auteur et Joël PAUL (écrivainducaillou)

Samedi matin à la librairie Calédolivres, dans une ambiance familiale et conviviale, quatre auteurs se sont retrouvés pour dédicacer leur dernier livre. Dominique Buzance fait le maximum pour promouvoir les ouvrages calédoniens en organisant des séances de dédicaces les samedis et des causeries presque tous les mercredis. Son opiniâtreté est remarquable car le chaland est difficile à attirer en cette période d’avant les fêtes quand toutes les vitrines des commerçants brillent de mille feux.

Claudine Minel après avoir enseigné pendant vingt-sept ans à Nouméa, en qualité de directrice des Coulisses de la danse et du théâtre, a pris sa retraite pour pouvoir passer du temps en Métropole et vivre autrement sa passion. Elle était présente pour son ouvrage Re-création car elle s'est lancée dans l'écriture théâtrale. De Lancelot à Schéhérazade en passant par D’Artagnan et Tarzan, Claudine Minel s’est librement inspirée de thèmes ou de personnages classiques pour créer des spectacles pleins de verves, de rebondissements, de tragique et d’humour qui furent interprétés par la troupe Comedia.

Ce recueil est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir ces textes magnifiques.

Sandra Dumeix une météorite dans le paysage littéraire calédonien, tombée du ciel depuis peu qui s’est faite connaître avec son  premier roman « La poussière des âmes ». Elle présentait son livre « la Symphonie des âmes », un roman où le surnaturel est très présent. Sandra est passionnante, elle dégage une énergie positive incroyable. « Rien ne nous appartient, nous sommes des âmes qui naissent sur terre, et nos corps retournent à cette terre avant nos réincarnations » comme elle l’écrivait dans son premier roman. Sandra Dumeix, comme les sœurs Dumortier, éditrices et auteurs de littérature jeunesse, est l’image du sang neuf et de  la jeunesse dont la littérature calédonienne à bien besoin.

Léopold Hnacipan c’est l’écrivain kanak que l’on ne présente plus. À peine rentré du salon du livre en Polynésie et d’un séjour à Fidji, il n’a pas hésité à prendre la route aux aurores pour descendre de brousse et venir à la dédicace pour son ouvrage « De séduction en séduction », un recueil de huit nouvelles. Né à Lifou, Léopold Hnacipan enseigne le français au collège de Tiéta à Voh. Il commence à avoir une belle bibliographie et il est durablement installé dans le monde littéraire calédonien.

Joël PAUL auteur calédonien de nouvelles et de romans était présent pour dédicacer son dernier roman « 3 minutes avant la fin monde ». Un thriller fantastique, tout public, puisque jeunes et moins jeunes semblent l’apprécier. Un livre d’actualité (c’est pour rire) puisque le synopsis c’est la troisième guerre mondiale, mais ce n’est pas tout, il y du Jules Verne dans ce livre avec un calmar géant qui rôde dans une mer démontée. A offrir pour les fêtes et découvrir le dénouement de cette histoire (de guerre).JP

Claudine Minel, Sandra Dumeix, Léopold Hnacipan et Joël PAUL en dédicace
Claudine Minel, Sandra Dumeix, Léopold Hnacipan et Joël PAUL en dédicace
Claudine Minel, Sandra Dumeix, Léopold Hnacipan et Joël PAUL en dédicace
Claudine Minel, Sandra Dumeix, Léopold Hnacipan et Joël PAUL en dédicace
Claudine Minel, Sandra Dumeix, Léopold Hnacipan et Joël PAUL en dédicace

Publié dans Divers sur Joël PAUL

Partager cet article
Repost0

Un Livre, Un Auteur... à la Maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Christiane Terrier, Jean-Brice Peirano, Frédéric Angleviel et Paul Fizin

Christiane Terrier, Jean-Brice Peirano, Frédéric Angleviel et Paul Fizin

Frédéric ANGLEVIEL était l’invité de la maison du livre pour parler de son ouvrage : Un drame de la colonisation, Ouvéa, Nouvelle-Calédonie, mai 1988 (éd. Vendémiaire, 2014) ; Prix du livre insulaire 2015, catégorie sciences.

Epaulé par des modérateurs de renom, les historiens Paul FIZIN et Christiane TERRIER, la soirée promettait d’être captivante et elle le fut. L’histoire même l’histoire récente que l’on pense connaître mérite d’être analysée, disséquée, c’est ce que font les historiens. De nombreux ouvrages sont parus sur le drame d’Ouvéa, drame de la colonisation ou de la décolonisation, Frédéric Angleviel aurait préféré ce dernier titre mais sont éditeur, ciblant les lecteurs métropolitains, a tranché.

L’historien n’invente rien dans ce nouveau livre. Il a fait une compilation de la douzaine d’ouvrages sur Ouvéa en y incluant les révélations les plus récentes mais ce livre est peut-être plus neutre que les autres ouvrages écrits par des militaires ou à charge contre l’état. De plus, Frédéric Angleviel est un historien identitaire, comme l’on dit, c’est un « caldoche »,  donc il a un regard pays. L’histoire de la Nouvelle-Calédonie ne peut être qu’écrite par des gens de l’extérieur (sans a priori) pensent certains mais il y a, d’une manière très naturelle, une sorte de transfert des compétences dans ce domaine aussi et c’est tant mieux. Comme la culture, les Calédoniens reprennent les choses en main. Il faut aussi souligner l’énorme travail des collecteurs du patrimoine oral kanak qui est fait par l’ADCK et il faut parier que d’autres ouvrages sur cette période vont paraître pour faire notre deuil des événements douloureux du passé.

L’auteur Frédéric Angleviel historien libéral a d’autres projets comme l’histoire de Ballande en Calédonie, un livre d’histoire généraliste de la Calédonie pour le même éditeur, un projet d’histoire du congrès, et un recueil de nouvelles, le gène des Mariotti coule dans ses veines. JP

L'auteur et le directeur de la MLNC avec le livreL'auteur et le directeur de la MLNC avec le livre

L'auteur et le directeur de la MLNC avec le livre

Les livres Humanis dont le mien "3 minutes avant la fin du monde" affiche avant dédicaces à Nouméa

Les livres Humanis dont le mien "3 minutes avant la fin du monde" affiche avant dédicaces à Nouméa

Publié dans Maison du livre NC

Partager cet article
Repost0

3 minutes avant la fin du monde dans le magazine Local des Nouvelles Calédoniennes

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Le magazine mensuel Local n° 165 du quotidien Les Nouvelles Calédonienne a fait une interview culture de l’écrivain Joël PAUL pour parler de 3 minutes avant la fin du monde un roman publié aux éditions Humanis. Voir ci-dessous cet article d’Emilie Harang avec une photo originale d’Aude-Emile Dorion.
Photo de la page 44

Photo de la page 44

Page 45

Page 45

Le roman disponible en librairie à Nouméa et sur le net Amazone etc.

Le roman disponible en librairie à Nouméa et sur le net Amazone etc.

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

"Calédonie d'avant-guerre 1911" de Jean-Marie CREUGNET.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Couverture du livre

Couverture du livre

Jean-Marie Creugnet est né à Nouméa en 1940. Après des études secondaires au petit séminaire de St Léon à Païta, complétées par deux années de philosophie et une année de théologie. Il fût un temps contrôleur des postes, agent immobilier, agent spécial d'assurances et courtier. Il a entrepris de décortiquer les événements du temps passé sur une période débutant en 1855 et allant jusqu'à sine die. En 2015 il a reçu le prix Arembo pour l’ensemble de son œuvre.

Avec ce 17ème livre signé de son nom, l'auteur continue de raconter la vie quotidienne en Nouvelle-Calédonie au fil du temps. Le premier ouvrage reconstituait le vécu de son ancêtre Jean Creugnet installé à Port de France (devenu Nouméa) de 1855 à 1863. Dans son nouveau livre, Jean-Marie Creugnet explique qu'en 1911 la jeune colonie réclamait une autonomie, principalement financière, qui prêtait à confusion.

L'auteur publie également des romans sous le nom de Bob Cooper.

4ème de couverture

4ème de couverture

Le prix Arembo
Les Editions Ecrire en Océanie, Noir au Blanc « Voix d’Océanie », Humanis ont décerné Le Prix littéraire AREMBO 2015 Lors d’une soirée de gala le jeudi 5 mars 2015
Le Prix littéraire AREMBO s’attache à récompenser l’œuvre d’un auteur résidant en Océanie, écrivant en français, notamment pour sa contribution au développement culturel de son pays ainsi que pour sa capacité à livrer un témoignage sur son époque.

CalédonianPost

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

"LE NICKEL, une passion calédonienne" d’Anne Pitoiset

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

"LE NICKEL, une passion calédonienne" d’Anne Pitoiset

Aux Éditions Le Rayon Vert

La journaliste Anne Pitoiset, correspondante à Nouméa du quotidien économique Les Échos, est l'auteure de plusieurs livres consacrés à la Nouvelle-Calédonie, parmi lesquels "Mystère Dang" écrit avec Claudine Wéry, et de documentaires abordant les problématiques du nickel.

Le nickel est mythique sur le Caillou qui recèle près d'un quart des ressources mondiales. Les deux dernières décennies ont été celles de tous les bouleversements : nouvelles usines métallurgiques dans le nord et le sud, confrontation brutale avec les enjeux de la mondialisation, insertion des tribus kanak dans le monde de l'entreprise. Deux visions s'affrontent sur la maîtrise et le partage de la richesse minière.

Anne Pitoiset apporte des éléments d'information puisés aux meilleures sources locales, nationales et internationales. Elle aborde le nickel sous un angle historique, humain, sociologique et géostratégique.

Journaliste de formation, Anne PITOISET, est auteur, éditrice (éditions Le Rayon Vert) ainsi que productrice (Horizon Pacifique) et réalisatrice de documentaires pour la télévision.
Depuis 2000, elle scrute la société calédonienne à un tournant majeur de son histoire : la décolonisation.
Le résultat de ses investigations est diffusé dans des ouvrages, écrits pour certains avec Claudine Wery, et des films documentaires réalisés avec Laurent Cibien pour France Télévisions.

CaledonianPost

Remise du prix FIFO pour son documentaire bande annonce ci-dessous

Remise du prix FIFO pour son documentaire bande annonce ci-dessous

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0