Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Philippe Prudhomme, mon copain du salon de Papeete

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos JPPhotos JP

Photos JP

Philippe Prudhomme a consacré plusieurs ouvrages à Bougainville. Avec ce dernier ouvrage, il nous permettra de mieux comprendre la personnalité et le rôle de Wallis dans la rencontre entre deux cultures.

Philippe, c’est un copain. Échanger avec lui sur sa passion pour les grands explorateurs du Pacifique m’a permis d’enrichir mes connaissances et de me lier d’amitié avec cet auteur chaleureux, heureux de vivre à Tahiti avec vue sur mer, pour rêver des grands voiliers. JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Titaua peu sur le paepae de la maison de la culture à Papeete

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo JPPhoto JP

Photo JP

Titaua Peu est née en Nouvelle-Calédonie en 1975 : elle s'est installée avec sa famille à Tahiti au début des années 80. En 2003, Tituana Peu devenait à trente-quatre ans la plus jeune auteure et femme tahitienne à être publiée, avec "Mutismes" (Haere Po). Son dernier c’est l’envers de la carte postale polynésienne. Un livre sublime. Après l’avoir croisé au SILO en Nouvelle-Calédonie cela a été un réel plaisir pour moi de la retrouver au salon de Papeete. JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Léannie 5 (Chez Lulu) "Show Vingt" une nouvelle parution de BD calédonienne de Jilème

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Image de FB Jilème (un autre Joël célèbre (:

Image de FB Jilème (un autre Joël célèbre (:

Léannie une jeune étudiante calédonienne un peu excentrique, mais attachante, suivie par la jeunesse calédonienne hebdomadairement depuis février 2010. Car cette BD est publiée chaque semaine dans un magazine télé de Nouvelle-Calédonie.

Pour son premier album, Léannie avait 15 ans et était en seconde au lycée Lapérouse de Nouméa. Grandissant au fur et à mesure des albums, la voilà à 20-21 ans dans un 5ème album comportant plus de 100 pages de BD !

Suite du 4ème livre, elle se retrouve en coloc à Paris pour suivre des études de publicité. Mais la Calédonie est toujours dans sa tête. Avec elle, 2 autres calédoniens, Louis, son petit ami et Patchie, sa meilleure amie.

Commandez-le vite ! Car Jilème vous donnera rendez-vous pour le dédicacer à Calédolivres à Noël.

Publié dans Ecrivain calédonien

Partager cet article
Repost0

Bon salon du livre pour Les Moustaches de Tigre à Papeete

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo de JP avec l'apareil de JP

Photo de JP avec l'apareil de JP

pendant la présentation de mon ouvrage sur paepae

Le courant est passé. J’ai réussi à intéresser le public lors de ma présentation. Tous mes livres ont été vendus sur le stand de Cathie Manné. Seul bémol, la commande par bateau de mes livres pour Nouméa n’arrivera que le 18 décembre. La petite quantité que j’ai déposée avant le salon de Papeete est partie rapidement (merci aux lecteurs qui ont fait ce choix). J’essaierai d’en déposer quelques autres en rentrant. J’ai été gratifié d’une bonne critique, une recension venu de Belgique qui me comble de joie. Il faut bien que je parle aussi de moi sur mon blog. Je remercierai jamais assez Christian Robert à l’origine de mon invitation en Polynésie. Un peu de bonheur dans ma vie, c’est bon à prendre. 
En attendant, l’arrivage de Book in Pacific on peut le commander chez l’Harmattan. Joël PAUL l'auteur et administrateur de ce blog.

 

En dédicace

En dédicace

Partager cet article
Repost0

Le beau message de fin pour le salon 2017 de Lire en Polynésie

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photo de la chargée de communication de lire en Polynésie

Photo de la chargée de communication de lire en Polynésie

Le 17e Salon du Livre Tahiti vient de fermer ses portes et nous repartons tous avec des étoiles plein les yeux.

Merci à tous ceux qui ont rendu possible cette belle aventure !

Merci à nos invités exceptionnels, à nos partenaires, à l'équipe de la Maison de la Culture de Tahiti, aux établissements scolaires et leurs classes qui ont joué le jeu, à l'ensemble des stands du Salon, à l'équipe du Salon...

et SURTOUT un grand merci à VOUS visiteurs ! 

A dans 1 an pour de prochaines aventures

Lien FB de lire en Polynésie

https://www.facebook.com/lireenpolynesie/?fref=ts

Retour sur de bons moments

Partager cet article
Repost0

Avec l'auteur du livre Le Païen. La rencontre finale.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

L'auteur et Sunny Photo JP

L'auteur et Sunny Photo JP

La rencontre avec l'auteur du livre Le Païen, Ariirau qui retrace des tranches de la vie de Sunny Moana'ura Walker, originaire de l'île de Rurutu, polythéiste vouant un Culte aux ancêtres sur le marae Tupuhaea à Pirae, Tahiti a clôturé ce salon de lire en Polynésie qui a été épargné par la pluie pourtant récurrente à Tahiti. Le ciel s’est couvert avant la rencontre avec ce chaman du fenua qui a passionné les auditeurs en expliquant son rapport avec la nature et la religion. Il a été très convainquant d’autan que la pluie tombée miraculeusement avait obligé un regroupement sous un préau pour que le public soit véritablement en communion avec lui. On ne sort pas indemne d’une telle confrontation. JP

Sunny Moana’Ura Walker est une figure du paysage culturel polynésien. Ce roman biographique retrace son parcours de vie atypique et le révèle aux trois âges de sa vie qui l’a mené jusqu’au marae Tupuhaea, dans la vallée de Hamuta. À travers son témoignage, nous voyageons dans le temps et dans l’espace, du Rurutu de la fin des années cinquante jusqu’au Tahiti d’aujourd’hui, en passant par l’Amérique, la France et l’Afrique. Une trajectoire au cours de laquelle il s’éveille à une spiritualité animiste et polythéiste, qui le conduit notamment sur la pirogue traditionnelle Faafaite. L’homme qui voue un culte aux ancêtres et se dit lui-même «païen», se dévoile comme un exemple de liberté, d’intégrité et d’amour pour son pays, pour ses ancêtres.

Photo JP

Photo JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

Au salon de Papeete des auteurs renoms et les illustrateurs pour un jeune public cohabitent en parfaite harmonie.

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Marcus Malte parle de ses livres sur le paepae tandis que les apprentis illustrateurs de Steven Labeau colorient
Marcus Malte parle de ses livres sur le paepae tandis que les apprentis illustrateurs de Steven Labeau colorient
Marcus Malte parle de ses livres sur le paepae tandis que les apprentis illustrateurs de Steven Labeau colorient

Marcus Malte parle de ses livres sur le paepae tandis que les apprentis illustrateurs de Steven Labeau colorient

Partager cet article
Repost0

Une des animations phare du salon de Papeete, la joute de traduction

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

La première joute avec les traductions de l'auteur américain Iian Levinson et celle avec Peter Sipeli performeur Fidjien. Photo JP
La première joute avec les traductions de l'auteur américain Iian Levinson et celle avec Peter Sipeli performeur Fidjien. Photo JP

La première joute avec les traductions de l'auteur américain Iian Levinson et celle avec Peter Sipeli performeur Fidjien. Photo JP

La joute de traduction a définitivement conquis les organisateurs et les visiteurs des salons littéraires. Lire en Polynésie a eu de la chance avec Mireille Vignole d'avoir sur son Paepae et sous son magnifique banian sa meilleure ambassadrice. Les joutes, puisqu'il y en a eu plusieurs, ont passionné les spectateurs bilingues ou non. JP

 

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

LE SPECTACLE PINA’INA’I, la fièvre du samedi soir à Papeete

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Photos JP
Photos JP

Photos JP

Pina’ina’i 7.17 Écho de l’esprit et des corps.

Spectacle inédit présenté par l’association Littéramā’ohi avec 50 artistes - auteurs, orateurs, danseurs et musiciens.

Le spectacle Pina’ina’i, dirigé par le chorégraphe Moana’ura Tehei’ura, compte des danseurs et danseuses chevronnés venus de différentes formations. Le spectacle s’est joué en une représentation unique. Mais il a été également présenté ce 18 novembre exceptionnellement, à l’occasion du Salon du livre. JP

La Pina’ina’i, ode à l'amour Extrait d’un article polynesie1ere.fr avec Hiro'a et EL Publié le 21/10/2017

La 7e édition de Pina’ina’i s’était déroulé samedi 21 octobre, sur le Paepae a Hiro de la Maison de la culture. Le thème de l'amour a été choisi pour cette année.

Un thème si riche que Moana’ura Tehei’ura, le concepteur et chorégraphe de Pina’ina’i, parle d’ "amours au pluriel" : "Ce qui m’a intéressé, c’est de révéler cet amour, de le dénoncer et de le revendiquer au sein d’une société autochtone qui a ses valeurs traditionnelles. On a tendance à idéaliser l’amour, à le vivre dans des mythes, dans des modèles de cinéma, et à oublier que les gens de la vie de tous les jours peuvent aussi vivre des histoires d’amour. Mais s’il y a de l’amour, il y a également de la tristesse, de la haine, de la peine, de la douleur, il y a l’amour-passion, il y a toutes les formes d’amour et tout le monde a le droit de vivre ces amours. "

Comme chaque année, le chorégraphe se lance le défi de nous faire changer de regard sur le monde qui nous entoure, et il cherche toujours à aller plus loin, à créer la surprise et à se surprendre lui-même. Pour cela, Moana’ura Tehei’ura a recours à une méthode redoutable : il prive les participants de tout contrôle sur leurs textes.

Certains écrits sont déconstruits, d’autres sont mélangés pour créer une sorte de dialogue. "Ce qui est intéressant pour les auteurs, c’est de ne plus être maître de leurs mots ; à partir du moment où ils me livrent leurs textes, ils entrent en résonance avec les autres textes, se transforment même, et deviennent d’autres textes, d’autres mots font sens autrement. Les textes font écho et les auteurs abandonnent leur égo", explique le chorégraphe…

… Mais, l’attraction du spectacle reste la littérature. "Certains avaient peur que je m’en serve comme d’une excuse pour faire un spectacle de danse", raconte Moana’ura Tehei’ura. Mais le chorégraphe le prouve chaque année, la vedette, c’est bien la littérature ; la danse n’est que le support de l’écriture. Il s’entoure tout de même des meilleurs éléments: cette année, il y aura le meilleur danseur du Heiva, le meilleur danseur de l’an dernier, et des danseuses confirmées. Les lumières sont "travaillées à la seconde près pour aller avec le spectacle" et la musique est composée par Jeff Tanerii, qui mélange avec talent des sonorités synthétiques et des percussions traditionnelles. Cette année, Frédéric Rossoni, professeur au Conservatoire Artistique de Polynésie française et la chanteuse Taloo participent également à ce projet.

Photo JP Une pure merveille, un spectacle grandiose !!! Photos JPPhoto JP Une pure merveille, un spectacle grandiose !!! Photos JP
Photo JP Une pure merveille, un spectacle grandiose !!! Photos JP
Photo JP Une pure merveille, un spectacle grandiose !!! Photos JPPhoto JP Une pure merveille, un spectacle grandiose !!! Photos JP

Photo JP Une pure merveille, un spectacle grandiose !!! Photos JP

Partager cet article
Repost0

Le salon du livre bat son plein. Quelques images pour notre plaisir (3)

Publié le par ecrivainducaillou.over-blog.com

Des présentations d'ouvrages et des débats Photo JP
Des présentations d'ouvrages et des débats Photo JP
Des présentations d'ouvrages et des débats Photo JP
Des présentations d'ouvrages et des débats Photo JP
Des présentations d'ouvrages et des débats Photo JP
Des présentations d'ouvrages et des débats Photo JP

Des présentations d'ouvrages et des débats Photo JP

Publié dans Ecrivain du Pacifique

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>